Restaurer le sol des Prairies à l’aide d’espèces indigènes

Saskatchewan, 31 mai 2001 – Un nouveau projet, mis en place en Saskatchewan, aura recours à la technologie moderne pour contribuer à la restauration de la prairie et lui donner son air d’autrefois.

Le ministre des Ressources naturelles, M. Ralph Goodale, a annoncé aujourd’hui l’injection de près de 30 000 dollars pour la conception et la diffusion d’un atelier en direct sur la gestion de l’habitat de la prairie indigène, qui offrira également de la formation sur la culture et la commercialisation de la semence de plante indigène.

M. Goodale a fait cette annonce au nom du secrétaire d’État au Développement rural et à l’Initiative fédérale de développement économique dans le Nord de l’Ontario, l’honorable Andy Mitchell.

« L’environnement durable en agriculture constitue une priorité pour les agriculteurs de la Saskatchewan et pour le gouvernement du Canada, a mentionné M. Goodale. Restaurer le sol des Prairies à l’aide d’espèces indigènes est une saine pratique de gestion qui vise à assurer la viabilité du sol à longue échéance. »

Le projet en ligne, dirigé par le Native Plant Society of Saskatchewan et la Saskatchewan Wetland Conservation Corporation, mettra à l’essai cette nouvelle méthode innovatrice en matière de transfert de l’information aux collectivités rurales agricoles auprès d’un groupe pilote de propriétaires fonciers. Les fonds fédéraux serviront à élaborer le contenu et le format des ateliers et des évaluations.

Les organisateurs croient que l’herbe indigène peut élargir l’habitat faunique, rehausser la qualité de l’eau, améliorer les écosystèmes et favoriser la création de nouveaux marchés pour les agriculteurs qui désirent se diversifier. Par ailleurs, ils sont d’avis que le projet encouragera les agriculteurs à utiliser Internet pour travailler ensemble sur toute question d’intérêt commun.

M. Goodale a également annoncé l’octroi d’un montant de près de 7 000 dollars pour aider les collectivités et les municipalités rurales agricoles de la région de Carlton Trail à planifier les prochaines initiatives économiques et environnementales. Le financement permettra à la région d’amener le processus de planification communautaire durable à sa deuxième étape en encadrant les collectivités afin qu’elles déterminent des projets visant à atteindre leurs buts et en les aidant à mettre des projets sur pied.

« La région de Carlton Trail travaille à assurer la sécurité, la viabilité et la prospérité de son avenir, a indiqué M. Goodale. Ce type de prévoyance et de mesure représente exactement ce que la stratégie du gouvernement fédéral pour le Canada rural visait à soutenir.

Le financement fédéral concernant les deux projets provient de l’Initiative canadienne sur les collectivités rurales agricoles (ICCRA). Son objectif vise à favoriser la viabilité des collectivités rurales agricoles, tout particulièrement celles qui sont touchées par les modifications du secteur agricole. L’ICCRA jouit d’un financement de 9,3 millions de dollars sur trois ans du Fonds canadien d’adaptation et de développement rural (FCADR). Ce projet répond à la priorité du FCADR en matière de développement rural.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires