Révision à la baisse de la récolte américaine de maïs

Le département américain de l’Agriculture a dévoilé lundi ses chiffres finaux pour l’année 2014, des donnés attendues puisqu’elles devaient confirmer l’ampleur des récoltes records de l’année dernière, autant pour le maïs que le soya.

La surprise est venue du côté de la production de maïs. Contrairement aux attentes, la production a été légèrement inférieure aux prévisions. L’année 2014 établit tout de même un record à 171 boisseaux à l’acre pour une production totale de 14,216 milliards de boisseaux. L’utilisation de maïs a été nettement moins importante en 2014 qu’en 2013, ce qui fait grimper les inventaires. Les analystes estiment ainsi que le prix pour le maïs n’a guère de chance de grimper au-delà de 4,50$ d’ici l’été 2015.

La récolte record du soya a pour sa part été confirmée avec des chiffres révisés à la hausse à près de 4 milliards de boisseaux. Le rendement pour 2014 est évalué à 47,8 boisseau l’acre pour une production de 3,969 milliards de boisseaux, malgré une révision à la baisse des superficies de soya récoltés à 83,03 millions d’acres.

Contrairement au maïs, la hausse des inventaires pour le soya n’est pas jugée un frein au prix des contrats à terme puisque la consommation demeure excellente. Le soya pourrait toutefois souffrir de la récolte abondante prévue dans l’hémisphère sud de la planète cette année. « Les inventaires mondiaux ont encore une fois été revus à la hausse, maintenant à 90,78 millions de tonnes, un niveau record, soit 37% de plus que l’an dernier. La production brésilienne a été réévaluée à la hausse de 1,5 million de tonnes », rappelle l’analyste de ScotiaMcleod.

Le USDA a également confirmé que les ensemencements de blé d’hiver étaient moins importants que prévus aux États-Unis, ce qui augure une récolte moins abondante pour l’été prochain. Les superficies sont estimées à 40,45 millions d’acres, soit 2 millions d’acres de moins qu’en 2014. Les inventaires pour le blé sont stables. Jumelés avec une récolte diminuée, le prix de la céréale pourrait prendre du galon en 2015.

Source: Grainwiz

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires