Saint-Sauveur, plaque tournante de la transformation bio au Québec grâce à Ruraliment

Saint-Sauveur-des-Monts (Québec), 22 février 2008 – Ruraliment Inc., de Saint-Sauveur, maison mère de la bannière Stew Stop, devient la première cuisine de transformation alimentaire accréditée biologique au Québec, de type « Slow Food » surgelé et prêt-à-manger.

Après étude du dossier, l’agence OCPP/Pro-Cert Canada Inc., reconnuecomme organisme de certification biologique au Québec, au Canada et auxEtats-Unis par le USDA, a officiellement accrédité Ruraliment le 25 octobre2007. Les dirigeants de l’entreprise, Georges Ranger, anciennement duRestaurant Rangers de Saint-Sauveur, et Gérard Lecourtois se disent enchantésde cette nouvelle qui propulse Ruraliment comme un des chefs de file de latransformation alimentaire biologique. « Nous sommes fiers de cetteaccréditation qui constitue un pas de géant. Elle nous permet d’offrir unealternative aux Québécois et Québécoises qui souhaitent consommer de plus enplus des produits biologiques mais qui n’ont pas le temps de cuisiner santé.Nous offrons une solution à cette problématique en nous positionnant comme lelien entre les producteurs biologiques et le consommateur », a commenté GeorgesRanger.

En effet, Ruraliment, nouvelle entreprise de Saint-Sauveur, a pourmission :

  • de s’approvisionner directement auprès des éleveurs et agriculteurs (Traçable)
  • d’assurer un approvisionnement en provenance du terroir québécois (Local)
  • de cuisiner des plats mijotés goûteux et nutritifs avec les ingrédients et les viandes de la plus haute qualité (Biologique)

Ruraliment devient ainsi le pivot central autour duquel les producteurslocaux en agriculture biologique pourront créer des liens et des partenariatsqui auront des impacts positifs sur la vitalité de l’agriculture biologiquedes Laurentides et du Québec.

A partir de son usine de Saint-Sauveur, mise en place au printemps 2007,avec sa cuisine de production performante en pleine expansion et un personneld’expérience de sept (7) employés à temps plein, l’entreprise regroupe,transforme et met en valeur les produits naturels et biologiques du terroirlocal québécois afin de promouvoir la protection, la biodiversité et laqualité des produits locaux et d’offrir à tous ses clients une cuisinenaturelle et savoureuse.

Notes biographiques
Gérard Lecourtois – Administration
Président et co-fondateur de la compagnie ODI-C Céramique inc., ildémarre en février 2000 son entreprise d’importation et distribution de tuilescéramiques à l’aide d’un programme d’aide du CLD de Sainte Adèle et d’un PPE.En 2005, il vend ses actions et s’installe au bord du lac Achigan à St-Hippolyte. A son départ, la compagnie réalisait 4 millions de chiffresd’affaires à travers le Québec, l’Ontario et les Maritimes et comptait25 employés à temps plein, 25 mille pieds carrés d’entrepôt et une salle demontre de 3 mille pieds carrés, sous le nom de Surplus Céramique.

Passionné de l’alimentation saine et vivante, grand sportif, GérardLecourtois est l’administrateur et gestionnaire de Ruraliment inc. Sesexpertises et intérêts font de lui un pilier important dans la réalisation dela mission que s’est donnée la compagnie de s’approvisionner localement et dedistribuer des produits de qualité à un rendement et à un prix équitable.

Georges Ranger – Opérations
OEuvrant dans l’industrie de service depuis plus de 30 ans, il travailledans plusieurs institutions de Los Angeles, Toronto et Montréal telsBemelmans, Orso, Joe Allen et Beautys, où il acquitte avec brio ses rôles degestion, développement, formation et service à la clientèle. Sportif lui aussiet grand amateur de la cuisine globale, il conçoit et opère son proprerestaurant avant-gardiste, tant sur le plan de l’atmosphère que de son menu,le Rangers Cuisine Soleil, à Saint-Sauveur, de 1995 à 1999.

Par la suite, il fonde le Club Confort Rangers, prototype du Club StewStop, afin de répondre aux besoins des professionnels et des familles nedisposant pas du temps nécessaire pour cuisiner et s’alimenter correctement.Cette initiative résulte d’une étude systématique et largement documentée destendances dans le marché de l’alimentation. D’ailleurs, c’est par l’entremisede ce club qu’il rencontre son futur partenaire d’affaire.

Il travaille également à la mise au point d’un concept de Bistro pour lesMets du Commensal, au développement d’un modèle de distribution assurantl’équité, la traçabilité et une plus large diffusion des produits auprès dupublic pour Les Marchés Agroalimentaires des Laurentides ainsi qu’à unechronique culinaire à CIME FM avec Diane Séguin pendant un an. Il participeégalement comme chef cuisinier à plusieurs émissions télévisées comme « Lespetits Bonheurs de Clémence », « Artiste au Menu » avec Claude Meunier et « A laDi Stasio ».

Commentaires