Séquençage complet d’un agent pathogène dévastateur pour l’agriculture

France, 31 janvier 2002 – Ralstonia solanacearum est une plante parasite très virulente, qui fait trembler les tomates, les pommes de terre, les bananes, les poivrons et le tabac. En tout, plus de 200 espèces végétales.

Les chercheurs français de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) et du Centre national pour la recherche scientifique (CNRS) ont séquencé l’intégralité du génome de Ralstonia solanacearum, qui s’organise en deux chromosomes. Parmi les 5 130 gènes qui le compose, il y en a plus de 40 qui codent pour des protéines bactériennes, appelées effecteurs.

Ralstonia solanacearum sécrète ces protéines bactériennes, qu’elle injecte à l’intérieur de la plante attaquée. Celles-ci permettent au parasite de se multiplier dans l’organisme de sa victime, qui flétrit et meurt.

Cette découverte a une portée considérable en agriculture car le parasite sévit partout dans le monde. L’agent pathogène est astucieux, il agit comme un caméléon et s’adapte à son environnement. Il existe en effet plusieurs souches adaptées aux climats tropicaux, subtropicaux et tempérés.

Les scientifiques ont essayé de créer des variétés de plantes qui sont capables de résister à l’agent pathogène. Sans succès. Jusqu’alors il n’existe aucun moyen de le détruire. Le chercheur de l’INRA, Christian Boucher, qui a dirigé les travaux, estime qu’en connaissant mieux les protéines bactériennes injectées dans les victimes et leurs effets, on pourra mettre ce fléau hors d’état de nuire.

Source : Cybersciences

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Institut national de la recherche agronomique (INRA)

http://www.corse.inra.fr/

Commentaires