Subvention de 65 000 $ pour la gestion intégrée de l’eau du bassin versant de la rivière Bécancour

Québec (Québec), 19 août 2004 – Le ministre de l’Environnement, M. Thomas J. Mulcair et le député d’Arthabaska, M. Claude Bachand annoncent l’octroi d’une subvention de 65 000 $ au Groupe de concertation du bassin de la rivière Bécancour, de la région du Centre-du-Québec. Cette aide financières’inscrit dans le cadre du Programme de soutien à la mission des organismes debassin, afin de poursuivre la démarche de nouvelle gestion participative del’eau à l’intérieur de la gestion intégrée par bassin versant.

Avec cet appui financier, le Groupe de concertation du bassin de larivière Bécancour sera en mesure de se conformer aux éléments du Cadre deréférence sur les organismes de bassins versants prioritaires, d’élaborer lePlan directeur de l’eau (PDE) en informant et en faisant participer lapopulation à cet exercice.

« Ce soutien financier permettra au Groupe de concertation du bassin de larivière Bécancour de coordonner les efforts de protection et de restaurationdes plans d’eau du bassin versant et d’impliquer davantage les diversintervenants du milieu afin d’assurer la protection de l’eau et larestauration des écosystèmes aquatiques. Aussi, le gouvernement du Québecentend maintenir son soutien financier et technique en vue d’assurer la miseen oeuvre du programme de gestion intégrée de l’eau par bassin versant », adéclaré le ministre Mulcair.

Le bassin versant de la rivière Bécancour fait partie des 33 bassinsversants prioritaires ciblés dans la Politique nationale de l’eau. La gestionintégrée de l’eau permettra un équilibre durable entre les activités humaineset la restauration de la qualité des plans d’eau, des milieux humides et desécosystèmes aquatiques du bassin.

« Les travaux du Groupe de concertation du bassin de la rivière Bécancour visent à accentuer notamment les actions d’assainissement urbain, agricole et industriel du bassin versant afin de redonner la jouissance des plans d’eau aux citoyens et citoyennes de la région ainsi qu’aux villégiateurs », a éclaréle député d’Arthabaska, M. Claude Bachand.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’Environnement du Québec
http://www.menv.gouv.qc.ca

Commentaires