Surplus de sirop d’érable : le retard du ministre Trudel est inacceptable

Québec (Québec), le 31 août 2000 – Monsieur Yvon Vallières, député de Richmond dénonce l’inaction du ministre Trudel qui tarde à mettre en place une véritable politique de gestion des surplus de sirop d’érable.







« Comment le ministre peut-il expliquer que les producteurs acéricoles ne soient pas protégés par un véritable programme de sécurité du revenu, comme le sont plusieurs autres productions agricoles ? »


« Des milliers de producteurs acéricoles doivent présentement composer avec une situation financière extrêmement précaire. Certains se voient offrir des prix dérisoires pour leur production et plusieurs n’ont pas encore été payés pour le sirop du printemps 2000. Le ministre de l’Agriculture doit agir immédiatement afin que ces producteurs ne soient pas acculés à la faillite. »

Monsieur Vallières indique que la situation actuelle était tellement prévisible que tous les intervenants avaient prévenu le ministre, qui n’est pourtant pas intervenu. « Dès le mois de mars, à l’Assemblée nationale, j’ai personnellement interpellé le ministre à deux occasions, lui demandant d’agir afin que les producteurs ne souffrent pas des énormes surplus de production de sirop d’érable. Fidèle à son habitude, le ministre est resté inactif et a laissé la situation dégénérer. »

Enfin, le porte-parole de l’Opposition demande également au ministre Rémy Trudel d’adopter les mesures nécessaires afin que cette situation ne se reproduise plus. « Comment le ministre peut-il expliquer que les producteurs acéricoles ne soient pas protégés par un véritable programme de sécurité du revenu, comme le sont plusieurs autres productions agricoles? Des mesures à la pièce ne suffisent pas, sa responsabilité est de régler le problème aujourd’hui et pour l’avenir », conclut Yvon Vallières.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires