Syngenta avoue avoir vendu du maïs génétiquement modifié non autorisé aux USA

Washington (États-Unis), 23 mars 2005 – Le groupe suisse Syngenta, leader mondial de l’agrochimie, a avoué avoir vendu par erreur un type de maïs génétiquement modifié qui n’avait pas reçu l’autorisation des autorités américaines, selon un communiqué.

Le groupe suisse affirme néanmoins que l’agence américaine pour l’environnement comme le ministère de l’agriculture « ont conclu que les exigences en matière de sécurité alimentaires étaient respectées, et que cela ne posait aucun problème tant pour la santé humaine que pour l’environnement ».

Il a également souligné que ce maïs avait été peu distribué « essentiellement en phase de développement pré-commercial » aux Etats-Unis.

Syngenta explique que la protéine Bt de la lignée incriminée (Bt10) est identique à celle de la lignée Bt11 qui a été autorisée à la culture et à la consommation aux Etats-Unis en 1996, en alimentation humaine et animale au Japon en 1996 et dans l’Union Européenne en 1998.

L’ensemble des plantations et des stocks de semences contenant cet élément génétique a été identifié puis détruit, ou isolé en vue d’une destruction prochaine, précise le groupe.

Source : AFP

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Syngenta
http://www.syngenta.com/

Commentaires