Système de traçabilité pour une nouvelle usine de production bovine à l’Î.-P.-É.

Albany (Île-du-Prince-Édouard), 13 décembre 2004 – Le gouvernement du Canada a annoncé qu’il versera plus de 1,4 million de dollars à l’entreprise Atlantic Beef Products Inc., d’Albany, à l’Î.-P.-É., pour qu’elle se dote d’un système de traçabilité du boeuf. Un tel système est un outil primordial pour le suivi des bovins, de la ferme à l’usine et de l’usine aux magasins de détail. L’annonce a été faite par le ministre responsable de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique, l’honorable Joe McGuire, et par le secrétaire parlementaire au ministère de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, l’honorable Wayne Easter, qui parlait au nom du ministre d’Agriculture et Agroalimentaire, l’honorable Andy Mitchell.

L’Agence de promotion économique du Canada atlantique fournira 920 000 $ grâce à son Fonds d’investissement stratégique dans les collecivités (FISC) pour l’achat de matériel de traçabilité à la nouvelle usine. Agriculture et Agroalimentaire Canada versera jusqu’à 500 000 $ pour soutenir la formation des employés sur place, afin de leur enseigner le fonctionnement du matériel de traçabilité des aliments – matériel à la fine pointe de la technologie -, et pour des activités d’intervention directe auprès des éleveurs de bétail des Maritimes qui approvisionneront l’usine. Ces activités peuvent inclure la formation ainsi que l’élaboration d’outils de gestion de l’information sur la production de la ferme. Cette aide permettra à l’industrie de marquer ses produits et d’accroître ses recettes sur le marché.

« Ce système permettra de suivre les produits du boeuf à partir de la ferme jusqu’aux magasins de détail, en passant par l’usine », a fait remarquer le ministre Joe McGuire. « Il donne au boeuf des Maritimes une longueur d’avance sur tout autre boeuf écoulé sur le marché et, puisqu’il s’agit du premier système du genre à être adopté au Canada, il offre une occasion parfaite d’en faire l’essai et d’en évaluer l’efficacité aux fins d’utilisation future dans d’autres usines. »

Pour sa part, M. Easter estime « qu’en se dotant de la capacité de suivre le cheminement des animaux qu’elle transforme, la nouvelle usine renforce l’initiative prise par les producteurs de boeuf de l’Atlantique visant à marquer leurs produits sur le plan de la qualité. Le système permettra également à l’usine de satisfaire aux clients, qui exigent de plus en plus de pouvoir suivre la piste des produits qu’ils consomment afin d’assurer encore davantage la salubruté des aliments. »

Le Fonds d’investissement stratégique dans les collectivités (FISC) est géré par l’APECA et a pour objet de renforcer l’assise économique des collectivités rurales du Canada atlantique. Atlantic Beef Products Inc. offre une installation de transformation de qualité à 190 éleveurs de bovin des provinces Maritimes, qui profiteront directement des avantages de la mise en oeuvre d’un système de traçabilité puisque leurs produits seront encore plus attrayants sur le marché libre. En outre, l’usine de production bovine créera 65 emplois à plein temps à longueur d’année dans l’Î.-P.-É., ce qui représente une masse salariale globale évaluée à 2,5 millions de dollars par année.

Les fonds consentis par Agriculture et Agroalimentaire Canada au projet de traçabilité sont tirés du Cadre de politique agricole, dont l’objet est de favoriser le renforcement des secteurs agricole et agroalimentaire de l’Î.-P.-É., particulièrement en ce qui touche à l’environnement, à la qualité et à la salubrité alimentaire, aux sciences, à l’innovation et au commerce international.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires