Traçabilité et identification permanente au coeur des priorités de la FPBQ

Le 6 avril 2001 – C’est sous le thème Traçons l’avenir que se tenait, à Ste-Foy, les 3 et 4 avril derniers, l’Assemblée générale annuelle de la Fédération des producteurs de bovins du Québec.

Pour l’occasion, M. Michel Dessureault, président de la Fédération, s’est adressé aux quelque 250 producteurs de bovins et intervenants de l’industrie et du gouvernement présents, en dressant un bilan des activités de l’année et en soulignant l’importance stratégique pour l’avenir de la production bovine de mettre en place le plus rapidement possible le projet québécois d’identification permanente. Rappelons que ce projet permettrait d’identifier tout le cheptel bovin grâce à un identifiant à double boucles (une électronique et l’autre, un panneau visuel avec code à barres) et de suivre son cheminement de la ferme aux consommateurs. Un tel système ouvrirait la voie à des pratiques profitables notamment en matière de protection de la santé publique, de santé animale et de développement des marchés internationaux.

Lors de l’assemblée, les producteurs ont également fait part de leur crainte face aux risques d’introduction de la fièvre aphteuse au Canada et ont souligné l’importance de se prémunir efficacement contre cette maladie. Deux résolutions ont à ce sujet été adoptées, une première afin de rencontrer l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) et de s’assurer que les mesures mises de l’avant sont suffisantes et une autre demandant que les associations de races suspendent, pour l’instant, leurs activités promotionnelles à risque. D’autres dossiers concernant l’environnement, la sécurité du revenu, le financement de coopératives dans le secteur du veau de lait et du veau de grain et l’assurance mortalité animale ont aussi fait l’objet de nombreuses résolutions.

L’Assemblée générale annuelle de la FPBQ a également été le lieu du lancement du Plan stratégique 2000-2005 de la Table filière du Boeuf. Le président de la Table filière, M. Jacques Landry, sous ministre adjoint au MAPAQ et son secrétaire-coordonnateur, M. Serge Poussier, sont venus présenter les 14 orientations stratégiques de cet audacieux plan. Ces orientations sont regroupées sous deux grands enjeux soit celui de créer un environnement d’affaires propice à l’atteinte des objectifs de développement du secteur et celui de tirer le maximum du marché en offrant des produits de qualité à haute valeur ajoutée.

M. John Morrison, président de la Canadian Cattlemen’s Association, a prononcé une allocution couvrant différents sujets préoccupant les producteurs de bovins québécois, tout comme ceux de l’ensemble du Canada, à savoir l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), le commerce international des bovins canadiens et le prélevé national pour soutenir la promotion, la recherche et le développement des marchés.

À l’échelle du Québec, M. Chritian Lacasse, premier vice-président de l’Union des producteurs agricoles (UPA) est également venu entretenir l’auditoire sur des sujets d’intérêt. Il a notamment commenté le dernier budget du gouvernement provincial en dénonçant la diminution des crédits au MAPAQ, une baisse de l’ordre de 13 %. Les questions entourant la sécurité alimentaire, l’agroenvironnement et la santé animale ont également été abordées lors de sa présentation.

Réuni au terme de l’Assemblée générale annuelle, le nouveau Conseil d’administration de la Fédération des producteurs de bovins du Québec a procédé à l’élection de son Comité exécutif pour l’année 2001-2002. Les membres du Comité exécutif ont tous été reconduits dans leur fonction. Ce comité est composé de Michel Dessureault, de la Mauricie, qui entame une huitième année à la présidence de la Fédération; Gib Drury, vice-président de la Fédération, de la région de l’Outaouais-Laurentides; et de Yvan Ten-Have, (Abitibi-Témiscamingue); J. Alain Laroche (Centre-du-Québec) et André Ricard, (Lanaudière).

La Fédération des producteurs de bovins du Québec regroupe près de 23 600 producteurs et productrices de bovins établis sur quelque 16 500 entreprises dans toutes les régions du Québec. Quatrième plus importante production animale au Québec, l’industrie bovine génère des ventes annuelles de plus d’un demi milliards de dollars et commercialise plus de 777 500 bovins par année.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA)

http://www.cfia-acia.agr.ca/

Canadian Cattlemen’s Association (CCA)

http://www.cattle.ca/

Fédération des producteurs de bovins du Québec (FPBQ)

http://www.bovin.qc.ca/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Union des producteurs agricoles (UPA)

http://www.upa.qc.ca/

Commentaires