Un juge américain autorise la poursuite d’un procès antitrust pour gel des prix des OGM

St. Louis (États-Unis), 25 septembre 2003 – Un juge fédéral américain a autorisé la poursuite de la partie antitrust d’un procès contre Monsanto et d’autres producteurs de semences qui auraient tenté de contrôler les prix des céréales et du soya génétiquement modifiés.

La décision du juge Rodney Sippel permet donc à une partie d’un procès de 1999 de continuer. Un groupe de fermiers qui affirmaient avoir perdu de l’argent en raison de l’opposition aux organismes génétiquement modifiés (OGM) avaient alors saisi la justice.

Victoria Nugent, un des avocats des fermiers, a qualifié la décision de mercredi d’une « très bonne chose pour nos clients ».

Bryan Hurley, un des porte-paroles de Monsanto, a déclaré que la compagnie était satisfaite que le juge ait réduit l’étendue de la procédure, et qu’elle était confiante dans sa défense contre les accusations de contrôle.

Monsanto, ainsi que les sociétés Bayer, Syngenta et DuPont unit Pioneer Hi-Bred, ont démenti les affirmations des agriculteurs comme par lesquelles ces compagnies ont comploté durant des années afin de geler les prix.

Source : AP

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Bayer
http://www.bayer.com/

DuPont Canada – Produits agricoles
http://www.dupont.ca/ag/

Monsanto
http://www.monsanto.com/

Pioneer Hi-Bred Limitée
http://www.pioneer.com/canada/

Syngenta
http://www.syngenta.com/

Commentaires