Une semaine productive pour la politique en agriculture

Whistler (Colombie-Brittanique), 29 juin 2007 – La Fédération canadienne de l’agriculture (FCA) salue les événements de cette semaine qu’elle voit comme un excellent pas en avant pour la politique canadienne de l’agriculture et pour les relations entre l’industrie et les gouvernements fédéral et provinciaux. Mercredi matin, la FCA a tenu une table ronde de l’industrie et du gouvernement à Whistler, en C. B., où se sont réunis des dirigeants agricoles et les ministres de l’agriculture. Après la table ronde, les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux se sont rencontrés et ont formulé une importante entente cadre pour faire avancer la politique dans le secteur de l’agriculture.

« Au nom des dirigeants agricoles qui étaient ici en C. B. cette semaine, je peux affirmer que nous sommes satisfaits du résultat des discussions qui se sont déroulées cette semaine », a déclaré M. Bob Friesen, président de la FCA. « Il y a eu un excellent et franc échange d’idées entre les intervenants de l’industrie et les ministres de l’agriculture du Canada. Je suis heureux de voir que, dans leur document ‘Cultivons l’avenir’, les ministres ont sérieusement tenu compte des observations de l’industrie. »

Durant leurs discussions avec les ministres, les dirigeants agricoles se sont concentrés sur un certain nombre d’enjeux clés pour la prochaine génération de politiques agricoles, et notamment sur la souplesse dont doit faire preuve le gouvernement fédéral pour favoriser la mise sur pied de programmes régionaux complémentaires et pour assurer une transition sans interruption et sans heurts de l’ancien cadre stratégique au nouveau. Les dirigeants agricoles ont souligné que l’objectif global de la nouvelle politique doit être d’améliorer les revenus agricoles et de rétablir la durabilité au sein de l’industrie.

Le document ‘Cultivons l’avenir’ présenté par les ministres aujourd’hui renferme un nouvel ensemble de programmes de gestion du risque de l’entreprise qui s’inspirent des propositions de la FCA, prévoyant entre autres la mise sur pied d’un programme à comptes, un volet de stabilisation du revenu, un volet d’aide en cas de catastrophe et une assurance plus étendue des cultures. Le document élaboré par les ministres reconnaît également qu’il est important pour le gouvernement fédéral de faire preuve de souplesse en ce qui concerne les programmes régionaux. Le document ‘Cultivons l’avenir’ répond à ce besoin en améliorant le cadre réglementaire du Canada de sorte à rendre l’industrie plus compétitive et renferme un engagement en matière d’innovation pour aider l’industrie à croître. La FCA aimerait qu’au cours des prochaines phases, on mette davantage l’accent sur l’augmentation du pouvoir des agriculteurs sur le marché. La FCA insiste aussi sur le besoin d’attribuer des fonds adéquats pour que l’ensemble des programmes puissent bien fonctionner.

« J’estime que le document ‘Cultivons l’avenir’ jette de solides bases sur lesquelles on pourra s’appuyer pour formuler la prochaine génération de politiques agricoles au Canada. Il prévoit la souplesse nécessaire pour bâtir le genre de programmes que les agriculteurs recherchent », a précisé M. Friesen. « Je sais que tous les membres de la FCA ont hâte de collaborer avec les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux le plus rapidement possible pour commencer à étoffer les éléments proposés dans ce document. »

Fondée en 1935 afin de donner une seule voix unifiée aux agriculteurs canadiens, la Fédération canadienne de l’agriculture (FCA) est le plus important organisme agricole au pays. On trouve, parmi ses membres, des organismes agricoles provinciaux et des groupements nationaux et interprovinciaux de producteurs spécialisés. Par l’entremise de ses membres, la Fédération représente plus de 200 000 agriculteurs canadiens et familles canadiennes d’agriculteurs, d’un océan à l’autre.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération Canadienne de l’agriculture
http://www.cfa-fca.ca/

Commentaires