UPA : une place pour tous en agriculture

Longueuil (Québec), 6 novembre 2001 – Plusieurs fédérations régionales affiliées à l’Union des producteurs agricoles (UPA) tiendront, au cours du mois de novembre, des forums de discussions et d’échanges où seront conviés les productrices et producteurs mettant en marché des produits agricoles pour un montant inférieur à 5000 $. A cette occasion, les participants seront invités à préciser leurs besoins, leur vision de l’agriculture et de l’UPA ainsi que leurs attentes à l’égard du syndicalisme agricole et de la mise en marché collective.

Trois fédérations régionales de l’UPA, soit celles de l’Estrie, de la Gaspésie – Les Iles et de la Mauricie, ont annoncé la tenue de forums respectivement les 3, 5, 9 et 23 novembre.

Sous forme de brunchs, ces rencontres ont également pour but d’expliquer aux participants le rôle et le fonctionnement de l’UPA, de décrire les services qu’elle dispense dans le cadre de la mise en marché collective et de présenter ses expertises.

« Grâce à ces échanges, a déclaré monsieur Laurent Pellerin, président général de l’UPA, notre organisation sera bientôt en mesure de peaufiner un nouveau statut de membre-associé adapté à la réalité de ces producteurs et productrices. »

En offrant ainsi une tribune aux productrices et producteurs ne possédant pas le statut officiel de producteur en vertu de la Loi sur les producteurs agricoles, l’Union concrétise une orientation de son plan de développement adopté en décembre 1999.

Au cours des prochaines semaines, l’UPA poursuivra sa cueillette d’informations en vue de compléter le portrait le plus précis possible de ce groupe de producteurs, incluant sa répartition sur le territoire et selon les secteurs de production. Une recommandation destinée à mettre en place un nouveau statut de membre-associé suivra. L’adhésion serait volontaire.

Signalons en terminant que l’UPA regroupe l’ensemble des producteurs qui mettent en marché des produits agricoles pour une valeur annuelle totale de 5000 $ et plus, et ce, indépendamment de leurs productions. Par le biais de ses différents groupes affiliés, l’UPA dispense déjà des services de mise en marché à tous, peu importe la taille des entreprises et la valeur de leurs ventes. Volontaire, le membership de l’UPA se situe actuellement à plus de 91 %. L’UPA existe depuis 77 ans.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Union des producteurs agricoles (UPA)

http://www.upa.qc.ca/

Commentaires