Usure d’équipements

Des lames d’uréthane, qui ont une excellente durabilité à l’abrasion, sont fixées sur les deux raclettes qui nettoient les allées des vaches. Les raclettes font 12 cycles par jour, ce qui permet de garder les pieds des vaches au sec. Les roulements à billes des six roulettes, qui permettent leur déplacement, s’usaient prématurément, car du sable s’insérait à l’intérieur. Martin Caron a finalement trouvé un mécanisme fort simple pour pallier cet inconvénient. Un cœur en téflon vert, beaucoup plus résistant que le téflon blanc, remplace les anciens roulements à billes et permet un roulement durable. Les producteurs n’ont pas changé de roulettes depuis ce temps. Les câbles qui tirent les raclettes sont faits de nylon. L’acier est proscrit en raison des risques de percer les onglons des vaches lorsque le câble se détériore.

Un système spécifiquement conçu pour la litière de sable avec une pompe à clapets actionnés par la pression du fumier (pompe à piston) permet d’évacuer directement le fumier de l’étable vers la fosse. En été, la fosse est brassée et le liquide est pompé pour être épandu sur les champs. En début d’automne, un petit tracteur est descendu dans la fosse pour remplir la pelle mécanique qui déverse son contenu dans un épandeur semi-liquide. L’opération ne dure qu’une demi-journée.

Le seul défaut du sable est lié au changement de certaines parties du bras du robot de traite qui usent prématurément, car une certaine quantité de sable s’insère dedans. La pince qui pose les gobelets trayeurs sur les trayons est aussi changée une fois par année et les gobelets trayeurs quelques fois par année. Les coûts liés à ces opérations sont d’environ 3000 $ par année. « Ce n’est pas un gros inconvénient, si on le compare aux nombreux avantages que retirent nos vaches d’être sur une litière de sable », déclare Danny Giguère.

Pour lire l’article complet d’Alain Fournier sur le sujet, consultez l’édition d’avril 2013 du Bulletin des agriculteurs.

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires