675 tonnes de blé en 8 h

Plus tôt cet automne, Claas a pulvérisé le record de la plus grande quantité de blé récolté en huit heures par une seule moissonneuse-batteuse. L’ancien record Guiness était détenu par NewHolland avec une moissonneuse-batteuse CR9090 version européenne, qui avait réussi 551,6 tonnes en huit heures.

Avec son dernier modèle phare, la Lexion 770, Claas ajouté plus de 120 tonnes au record avec un incroyable 675,8 tonnes de blé récolté en huit heures, soit une moyenne de 84,5 tonnes à l’heure.

Ce record a été établi sur une ferme du Lincolnshire en Angleterre. Les conditions au champ sont évidemment un important facteur pour établir ce genre de record. La récolte était très mure, les champs étaient uniformes, de grande taille, le rendement excellent, le grain facile à battre, l’humidité optimale et la hauteur de la table était ajustée pour récolter le minimum de paille.

L’efficacité énergétique de la batteuse a été aussi très bonne, avec 1,15 litre de carburant consommé pour chaque tonne récoltée. Bien que le record ait été établi durant la journée, la récolte s’est poursuivie jusqu’aux petites heures du matin. Après vingt heures d’opération continue, plus de 70 tonnes à l’heure étaient toujours extraites du champ.

La 770 est une machine de classe 10, la plus grosse disponible sur le marché. Son système de battage est dit hybride, comportant un cylindre de battage conventionnel et deux séparateurs rotatifs. Son moteur Mercedes V8 de 16 litres développe jusqu’à 586 ch.

Le record en vidéo

Avec la version américaine de la Lexion 770, Claas avait réussi à récolter plus de 51 000 boisseaux de maïs en dix heures l’an dernier. Cela équivaut à une moyenne de 130 tonnes métriques par heure. L’exploit en vidéo.

 

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Commentaires