Choisir le bon épandeur

Bien identifier et évaluer ses besoins est la première étape lors du choix d’un épandeur à solides. Analyser les points importants permet de distinguer les produits de qualité.
Publié dans Le Bulletin des agriculteurs de janvier 2011

par Philippe Nieuwenhof, ing.jr

Fumier de poulet, fumier de bovin, compost et boues d’épuration possèdent tous des caractéristiques qui font en sorte qu’un type d’épandeur convient mieux
pour leur application. La densité, la quantité d’eau et la présence de certains débris, comme la paille longue, doivent aussi être considérées.

Vertical vs horizontal
Les épandeurs à hérissons horizontaux ressemblent le plus aux épandeurs traditionnels. Efficaces dans le fumier compact et pailleux, ils ne permettent toutefois pas d’épandre sur une largeur importante. Les faibles doses sont donc plus difficiles à atteindre.

Les épandeurs à axes verticaux
comportent deux hérissons de type vis sans fin sur la hauteur de l’épandeur. Ils peuvent généralement opérer sur des largeurs de 6 à 12 mètres. Ils sont appropriés pour le fumier de bovin, mais peuvent aussi convenir aux fumiers de volaille et aux composts.

L’usage de disques d’épandage,  en combinaison avec des hérissons horizontaux, permet d’épandre à faible dose des produits fins, comme le fumier de volaille, certaines boues
d’épuration et le compost. La grande vitesse des disques permet d’épandre jusqu’à 24 mètres, selon le modèle, tout en maintenant une très bonne uniformité sur toute la largeur. Ils conviennent moins aux matières compactes et humides. Les hérissons servent à démêler le chargement et à réguler l’alimentation des disques.

Configuration

Les épandeurs à solides prennent deux types de configuration qui influent sur le type de roues disponibles. Pour accommoder des pneus de grande taille, tout en conservant une largeur pratique, la remorque doit être étroite et posséder des côtés élevés. Le chargement peut être plus compliqué. L’option de chausser de grandes roues permet par contre de réduire la résistance de roulement et de réduire le nombre d’essieux. À l’inverse, les épandeurs larges et plus bas facilitent le chargement et l’uniformité, mais requièrent plus d’essieux, ce qui réduit la manoeuvrabilité.

Le choix de pneus est très divers, mais néanmoins important. On vise à limiter au maximum la pression d’air requise pour réduire les risques de compaction. Les pneus à  carcasse radiale souple sont à favoriser. L’objectif est de maintenir la pression sous les 30 lb/po2 (psi) à pleine charge en maximisant la surface de contact. Le type de train de roues varie énormément selon les options sélectionnées. Le choix varie d’essieux simples et rigides, à des essieux multiples à suspension individuelle, mécanique
ou hydraulique. Les opérateurs se déplaçant sur de longues distances voudront considérer cet aspect, de même que la possibilité d’équiper la tire d’une suspension qui améliore le comportement sur la route.

Précision et qualité
La précision de la dose épandue dépend surtout de la constance et de l’efficacité du pont à déplacer les solides vers les unités d’épandage. Pour obtenir une bonne précision,  chargement après chargement, la vitesse réelle du pont doit être mesurable et ajustable en temps réel. Le niveau de sophistication des contrôles varie énormément, de la simple molette d’ajustement manuel, aux contrôles électroniques avec écran.

Comme pour toute machine, les ajustements et l’entretien doivent être simples et faciles d’accès. La tension des chaînes de pont peut se faire par des tendeurs automatiques
ou manuels. Idem pour les points de graissage qui doivent être facilement accessibles et idéalement concentrés à quelques endroits. Les chaînes à mailles plates usent moins rapidement que les mailles de type marin (mailles elliptiques), mais sont plus coûteuses à l’achat. En cas de réparation du pont, les lattes boulonnées sont plus faciles à remplacer, mais plus susceptibles de souffrir de la corrosion des boulons.

Ce type d’équipement est soumis aux pires contraintes d’usure par l’action chimique des fumiers et boues. La qualité de la peinture prend alors toute son importance, bien que difficile à évaluer à l’oeil nu. Le fabricant devrait être en mesure de vous informer sur sa recette et sa méthode. La qualité de l’acier est aussi primordiale, particulièrement pour les disques d’épandage et les hérissons, qui sont soumis au frottement et à l’abrasion. L’usage de blocs d’épandage boulonnés en acier trempé assure
une bonne durabilité et de plus faibles coûts d’entretien. L’absence de point d’accumulation et la facilité de lavage sont des atouts. Côté mécanique, les boîtiers d’engrenage doivent être bien protégés de la contamination qui leur est fatale, même pour les plus robustes. Les chaînes d’entraînement devraient elles aussi être bien protégées par des gardes efficaces.

Finalement, l’usage qu’on prévoit en faire et la durée de vie espérée détermineront le prix à payer et la rentabilité des options désirées. Comme pour tout achat, le prix et la disponibilité des pièces devraient faire partie de l’évaluation coût/qualité, tout comme la réputation et le service après-vente du concessionnaire.

Description des photos
Les photos sont publiées dans le magazine imprimé
1. Le Kuhn ProTwin 8124 se distingue par deux vis sans fin à la place d’un pont àchaîne classique. Elles permettent un dosage précis et uniforme de plusieurs types de fumiers. Les marteaux émietteurs procurent un épandage latéral uniforme dont la largeur est contrôlée par un déflecteur ajustable hydrauliquement.
2. Le MS140 de Tebbe est un épandeur haut de gamme pour l’application à grande précision et uniformité, peu importe la dose. Il est fabriqué d’acier Hardox très résistant.
3. Le V2-105 de Rolland est un nouveau modèle à hérissons verticaux de 8 m3, conçu pour les fermes de petite et de moyenne taille. 4. Rolland produit le plus gros épandeur disponible sur le marché. Le Rollmax 8735 peut contenir 37 m3 et être équipé d’unités d’épandage vertical ou horizontal à disque. Il peut être converti pour le transport
d’ensilage ou de grain.
4. La série Flex de Samson comprend le petit modèle 16 avec unités d’épandage vertical ou horizontal de grande précision. Il est conçu pour être durable et léger.
5. Le robuste Samson Flex 20 convient aux opérations d’épandage de plus de 150 000 tonnes par année. Sa mécanique surdimensionnée assure un épandage rapide et uniforme. Les unités d’épandage de ces modèles sont démontables pour la conversion en remorque.

à propos de l'auteur

Commentaires