Descendra, descendra pas ?

Le sort d’une vache installée sur le toit d’une épicerie fine à Orléans, en banlieue d’Ottawa, demeure incertain. Menacée d’une amende de 50 000 $ en janvier dernier, la vache de Cheddar Et Cetera résiste avec brio au zèle des fonctionnaires de la Ville d’Ottawa.

« C’est notre emblème et celle des producteurs laitiers. On fait du fromage avec du lait, pas avec de l’eau », dit Réjean Ouimet, directeur général de la Fromagerie St-Albert, la coopérative de producteurs laitiers propriétaire de la boutique.

En pleine fièvre olympique l’hiver dernier, la vache de fibre de verre a fait la manchette. Le président des Producteurs laitiers du Canada, Jacques Laforge, ainsi que les 6000 signataires d’une pétition, lui ont signifié leur appui.

Pour l’instant, le calme est revenu. Les fonctionnaires ont commandé une étude sur le sujet et les élus sont en campagne électorale. De plus, la coopérative de St-Albert vient d’acheter la Fromagerie Mirabel. « On envisage de mettre une vache sur le toit, dit Réjean Ouimet. Cette fois-ci, on va demander la permission à la municipalité ! »

à propos de l'auteur

Commentaires