Herbicides avant la récolte de soya (suite et fin)

Moment du traitement
Le moment de l’application est crucial. Évitez de faire le traitement trop tôt, sans quoi vous pourriez subir des pertes de rendement et les résidus de produits chimiques risqueraient d’être absorbés par les graines. La présence de résidus d’herbicides dans les graines récoltées est un obstacle à la commercialisation.

Si de grands pans d’un champ de soya restent verts, il faudra attendre que ces zones parviennent à maturité avant de faire la pulvérisation. On peut faire celle-ci en toute sécurité une fois le remplissage des gousses terminé, stade qu’on détermine d’après le changement de la couleur des graines, qui passent de vertes à jaunes. La présence de gousses jaunes est un excellent indicateur que les graines ont changé de couleur.

Comme le changement de la couleur des gousses est graduel, il peut être difficile de déterminer à quel moment les gousses ont véritablement « changé » de couleur et sont passées de vertes à jaunes ou à brunes. On dit que la couleur a changé une fois que la teinte verte a disparu.

Un autre moyen d’évaluer si le champ est prêt consiste à déterminer si les graines se sont séparées de la gousse. Une fois que les graines ont jauni, l’indice visuel suivant est l’observation, à l’intérieur de la gousse, des graines qui commencent à rapetisser et qui se séparent de la membrane blanche. Les graines sont alors à pleine maturité.

La façon la plus fiable d’évaluer l’état de maturité du soya consiste à prélever des gousses au hasard dans le tiers supérieur des plants. Si toutes les graines sont séparées des gousses, la culture a atteint la maturité physiologique. On peut donc procéder à la pulvérisation.

Lisez l’article au complet, avec la liste des herbicides qui peuvent être utilisés et des résultats d’études.

 

 

à propos de l'auteur

Articles récents de André Dumont

Commentaires