Horticulture

La technologie au service des producteurs de pommes de terre

Plusieurs produits phytosanitaires sont disponibles sur le marché pour lutter contre les parasites, encore faut-il choisir le plus approprié. Voici les produits en attente d’enregistre- ment au Canada pour la culture de la pomme de terre.

Au Québec, les pratiques agricoles sont de plus en plus exécutées en harmonie avec l’environnement. Devant les pressions soutenues des utilisateurs et des consommateurs, l’industrie de la chimie agricole doit s’adapter aux nouvelles réalités. L’Agence de règlementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) joue un rôle de chien de garde en ce domaine au Canada. Elle évalue les risques reliés à l’utilisation d’un nouveau pesticide sur la santé humaine et l’environnement. Elle fait la promotion de la lutte antiparasitaire durable. L’industrie doit mainte- nant trouver des produits antiparasitaires efficaces, ayant un minimum d’impact sur l’environnement.

Le Bulletin vous présente les produits en attente d’enregistrement au Canada pour la culture des pommes de terre. Vous devez toujours garder à l’esprit que l’utilisation d’un produit non enregistré au Canada ou le non-respect de l’étiquette est considéré comme une infraction à la Loi sur les produits antiparasitaires.

Revus Top

En 2009, Syngenta Protection des cultures a lancé un tout nouveau fongicide, le Revus. Pour 2011, deux ingrédients actifs composeront le Revus Top. Bien que cette molécule soit déjà utilisée dans plusieurs pays dans le monde, Syn- genta vient de soumettre à l’enregistrement le difenoco- nazole. Cette matière active compose le fongicide Inspire qui est déjà utilisé chez nos voisins les Américains. Ce produit du groupe 3 (triazoles) est efficace contre la brûlure alternarienne de la pomme de terre (brûlure hâtive) lorsqu’il est appliqué de façon préventive. La combinaison du difenoconazole et du mandipropamide (groupe 40) permet à la fois de lutter contre la brûlure alternarienne et le mildiou de la pomme de terre.

Le difenoconazole est un fongicide systémique local ou translaminaire. Bien que ce produit doive être utilisé en prévention, il a un effet curatif sur la brûlure alternarienne. Puisqu’il est pénétrant, il résiste très bien au lessivage une fois séché sur le feuillage. Lorsqu’un fongicide translaminaire est appliqué, les gouttelettes s’étendent sur la feuille et pénètrent dans la feuille. Ces fongicides pénètrent sous la cuticule au niveau du point de contact entre la plante et la gouttelette de fongicide, mais ne voyagent pas dans le plant de pomme de terre. Comme le fongicide ne se déplace que localement, les feuilles qui émergent après l’application ne sont pas protégées. Cependant, il n’est pas lessivé par la pluie une fois pénétré dans la plante. www.syngenta.ca

Bravo ZN

Le chlorothalonile, l’ingrédient actif du Bravo 500 (groupe M), est enregistré au Canada depuis juillet 1979. Le premier enregistrement du Bravo ZN s’est fait en février 2008. Cependant, le produit sera commercialisé par Syngenta Protection des cultures pour la saison 2011.

L’addition d’un ingrédient à base de zinc permet à la fois de traiter le mildiou de la pomme de terre, le botrytis (moisissure grise) et la brûlure alternarienne (brûlure hâtive) de façon préventive. En plus, la nouvelle technolo- gie WeatherStik maximise le produit à coller sur la surface des plantes, ce qui augmente la résistance au lessivage de Bravo ZN. Cette formulation doit être appliquée tôt en saison, de façon préventive, comme c’est le cas avec les autres fongicides de contact non systémique. La quantité à appliquer dépend de la hauteur des plantes et des dan- gers d’infections.

Une attention particulière doit être portée aux produits faits avec le chlorothalonile puisque ceux-ci sont toxiques pour les poissons, les invertébrés aquatiques et les orga- nismes marins et estuariens. Il ne faut surtout pas que ces produits antiparasitaires se retrouvent dans les ruisseaux, les étangs ou les lacs. Il faut minimiser les risques de ruis- sellement et de dérives lors de l’application. www.syngenta.ca

Vertisan

Ce produit, dont la matière active est le penthiopyrad (groupe 7), est une nouvelle technologie pour la maîtrise des maladies dans plusieurs cultures, telles que le canola, le tournesol, les légumineuses et les pommes de terre. Ce nouveau fongicide sera utilisé pour lutter contre la brû- lure alternarienne (brûlure hâtive) lorsqu’il sera appliqué sur le feuillage. Appliqué dans le sillon, il sera efficace contre la rhizoctonie (Rhizoctonia solani).

Le penthiopyrad, la matière active qui compose le Vertisan, est un produit qui a une activité systémique translaminaire lorsqu’il est appliqué sur le feuillage. Il fait partie maintenant des outils indispensables à la bonne gestion de la résistance pour la lutte contre les maladies dans les pommes de terre. Nous avons maintenant une alternative aux produits du groupe 11 pour contrer les problèmes de résistance, puisque ce fongicide fait partie du groupe 7.

La demande d’homologation pour le Vertisan est faite dans le cadre du groupe de travail technique de l’Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE), une organisation internationale d’études économiques qui regroupe plusieurs centaines d’experts. Si tout se déroule comme prévu, le fongicide devrait être homologué au Canada dès le début de l’année 2011. www.dupont.ca/ag

Beleaf 50SG

Déjà enregistré aux États-Unis, FMC Corporation espère obtenir l’enregistrement du Beleaf au Canada en 2011. Cet insecticide est très indiqué pour les insectes piqueurs. Le flonicamide, l’ingrédient actif du Beleaf, est très efficace sur les punaises et la plupart des pucerons, tels que le puceron vert du pêcher et le puceron de la pomme de terre. Il appartient au groupe 9C.

Puisque les pucerons et les punaises sont vecteurs de virus, ils nuisent au rendement ou à la qualité de la récolte. Par exemple, un virus comme le PVY est de plus en plus présent dans l’Est du Canada et est propagé par ces petits insectes qui se nourrissent de la sève des plan- tes. La punaise ou le puceron qui est infecté transmet la maladie de plant en plant dans les champs de pommes de terre.

Beleaf est différent des autres produits qui contrôlent les punaises et les pucerons pour diverses raisons. Il tue ces insectes de tous stades, par contact et par ingestion, en agissant sur la transmission des influx ner- veux (pompe à potassium). Il a une activité systémique translaminaire et est efficace même à des températures élevées. Un puceron qui ingère le produit cesse toute activité après une heure. Quelques jours plus tard (2 à 5 jours), il meurt de déshydratation. Son activité systémique translaminaire lui permet d’être efficace une à trois semaines après l’application, dépen- dant des conditions de croissance et de précipitations.

Ce nouvel insecticide est très peu ou pas toxique pour les organismes aquatiques, les poissons, les oiseaux et les abeilles. En plus, il a très peu d’impact sur les insectes utiles comme les mites prédatrices. Sa dégradation par les micro-organismes du sol est très rapide. www.uap.ca

Rampart

Le Rampart, un autre produit à base d’acide phosphoreux (groupe 33), devrait être enregistré au Canada pour la saison 2011 ou au plus tard en 2012. Comme pour le Confine, ce fongicide est très efficace contre le mildiou et la pourriture rose dans les pommes de terre. Le Rampart peut être utilisé sur le feuillage et/ou en post-récolte. Le Dr Rick D. Peters, d’Agriculture et Agroali- mentaire Canada, a beaucoup travaillé sur les produits à base d’acide phos- phoreux. Ses recherches de 2005 et 2006 montrent l’efficacité de cette matière active sur le mildiou et la pourriture rose de la pomme de terre. Le Rampart sera distribué au Canada par Les Produits Agri-Unis Canada inc. www.uap.ca

Serenade Soil

Il y a quelques années, la compagnie AgraQuest inc. avait enregistré au Canada deux biofongicides à base de Bacillus subtilis. Il s’agit du Sere- nade ASO, une formulation liquide, et du Serenade MAX, une poudre mouillable. Une nouvelle formulation de Bacillus subtilis devrait être disponible normalement en 2011 sous le nom de Serenade SOIL.

Déjà utilisé aux États-Unis en trai- tement de sol, la formulation Sere- nade SOIL est efficace contre plusieurs maladies de plantation occasionnées par Rhizoctonia, Phytium, Fusarium, Verticillium et Phytophtora. www.uap.ca et www.agraquest.com

*Article rédigé par Guy Roy.

*À noter que cet article n’est pas complet. La version intégrale est publiée dans Le Bulletin des agriculteurs, édition février 2011.

à propos de l'auteur

Journaliste et rédactrice en chef adjointe

Marie-Claude Poulin

Marie-Claude Poulin est journaliste et rédactrice en chef adjointe au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires