Une étude confirme l’intérêt de la gourgane dans l’alimentation des vaches laitières

Les bienfaits de la gourgane pour la réduction des gaz à effet de serre n’ont pas été démontré

La gourgane est une culture bien adaptée au Saguenay Lac-Saint-Jean.

Dans une vidéo qui vient d’être mise en ligne, Agrinova et Agriculture et Agroalimentaire Canada présentent les résultats des recherches menées pour vérifier l’intérêt pour l’utilisation de la gourgane dans l’alimentation des vaches laitières.

Du côté alimentation, les chercheurs voulaient vérifier si la gourgane permet d’augmenter la production laitière et d’améliore les composantes laitières. Du côté environnement, l’objectif était de vérifier si la gourgane permet de réduire les gaz à effets de serre : le méthane entérique, le méthane du fumier et le protoxyde d’azote (N2O) produit au champ suite à l’épandage du fumier.

Les résultats ont démontré que la gourgane est un aliment super intéressant à intégrer à la ration des vaches laitières, parce qu’elle est riche en protéines et en amidon.

La production laitière a été équivalente entre le groupe test et le groupe témoin. Les composantes du lait ne démontraient pas de différence significative. Il est à note que cet aliment doit être servi avec un autre aliment qui est riche en énergie parce que sa protéine est très dégradable.

Les recherches n’ont pas permis de réduire les émissions de gaz à effets de serre.

Au niveau culture, la gourgane est une plante de régions froides comme le Saguenay Lac-Saint-Jean où des producteurs l’utilisent déjà depuis quelques années. Toutefois, la culture fait face à certains défis, comme l'explique la vidéo suivante.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires