Agriculture et karting

karting paul

Lors d’une présentation j’ai démontré les parallèles entre mon sport préféré et ma profession. C’est quoi le rapport? À première vue on ne voit pas grand lien entre un bolide qui roule à 120 km à l’heure à 2 pouces du sol et un équipement agricole.

Comme débutant en karting on est vite satisfait d’être resté sur la piste tout en faisant crisser les roues. Le bolide pousse, on sent l’arrière décrocher, le bruit du moteur qui frôle les 14000 tours, l’excitation est au maximum. Freiner le plus tard possible et tourner sur 3 roues, wouuuuu! On s’imagine dans la peau de notre pilote préféré.

On veut se comparer et performer. Pourtant, quand on observe certains pilotes qui sont plus rapides on ne voit rien de spectaculaire sauf le temps au tour et leur régularité à chaque tour.

C’est ce qu’on essaie de transposer sur notre ferme. Comme un conférencier disait « le diable est dans les détails ». On essaie d’optimiser l’ensemble de nos ressources pour être plus performant chaque année et tout le temps. Sol vivant, rempli de racines, bien drainé, oxygéné, bon hybride, bonne rotation, compaction, bilan humique positif, bon contrôle des mauvaises herbes, timing du semis, fertilité équilibrée, bonne gestion des résidus. On veut un sol motivé, un sol résiliant qui performe année après année. Comme en course ça se passe souvent entre le siège et le volant. La dureté du MENTAL ! Je me sens au volant de ma ferme. Je m’organise pour que moi et mon sol soyons sur notre X. À deux on est dangereux, pas besoin de « surpiloter ». J’arrive, je suis confiant, je regarde loin devant et j’anticipe déjà le prochain virage.

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Articles récents de Paul Caplette

Commentaires