Couvert végétal : occuper la terre!

Un autre samedi aux champs. Résultat d’une grosse semaine qui ne semble pas vouloir se terminer. La pluie annoncée en après-midi semble vouloir arriver plus tôt.

Une légère bruine qui ne semble pas vouloir renforcer pour l’instant. Ce n’est pas parfait, mais je prends le risque de pulvériser quand même. Ça me fait un peu mal au cœur de détruire ce beau couvert de 30 cm qui a l’air parti pour la gloire. Entêté à le faire pousser au maximum, je me retrouve dans une fenêtre où je n’ai pas le choix de foncer. Je dois le détruire, question de laisser de la place au semis de blé d’automne qui arrive.

On est loin du temps où après une récolte de pois on se contentait de prendre les analyses de sol, combler les besoins en chaux et faire un travail de sol en fin de saison. Au début, on évaluait le rendement d’un couvert par rapport aux éléments qu’il pouvait libérer pour la prochaine culture. Maintenant, on l’évalue de façon plus globale :

-biodiversité
-nourriture pour vers de terre et micro-organismes variés
-système racinaire différent
-conservation du sol
-améliorer la portance et le drainage du sol.

En fait, le sol n’aime pas être au chômage. Faites le test. Laissez n’importe quel type de sol à nu et quelques semaines plus tard il sera recouvert de végétation de toutes sortes.

La théorie est belle, mais une fois dans la vraie vie il faut vraiment y croire. Aujourd’hui, j’aurais bien aimé prendre mon samedi off! Ça se peux-tu? Être sur-occupé à s’occuper de la terre. Je m’évade au son de la radio et je vois la récolte à venir. J’oublie qu’on est samedi et je me dis : La santé des sols c’est aux champs que ça se passe!

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Articles récents de Paul Caplette

Commentaires