En mode contradiction

Aujourd’hui, je n’ai pas droit à l’erreur. Constat déchirant

J’arrive dans ma période sombre de l’année. J’ai l’impression que tout mon corps relâche… comme si j’avais tiré une charge énorme à plein régime trop longtemps et au moment où je traverse la ligne d’arrivée, voilà qu’arrive le trou noir.

J’ai mal partout et c’est difficile de reprendre un rythme avec de bonnes heures de sommeil.  Ça prend toujours un certain temps d’ajustement et avec le temps je finis par reprendre un rythme plus relaxe. Pas de soleil, moins d’énergie et des projets plein la tête, en plus de finaliser une fin d’année financière pas très reluisante.  Je n’ai pas digérer ma saison 2020  et je me sens obligé de conclure les prévisions de semis 2021. Ça m’énerve de voir certains travaux de maintenance s’accumuler. Coup donc, me semble que je n’avance pas! Je me retrouve en mode contradiction. Je veux prendre du repos et je veux avancer des travaux en même temps. Je manque de temps et j’entreprends des présentations de vulgarisation. Pas parce que c’est payant, mais parce que c’est important pour moi. Trop impliqué, trop occupé, trop présent, trop ambitieux, trop exigeant. Comment réussir si je ne garde pas une certaine rigueur?

Aujourd’hui, je n’ai pas droit à l’erreur. Constat déchirant. Au fond, ça donne quoi de positif pour ma profession à part les bravos pour mon implication? Je suis probablement égocentrique en plus! Me fermer la trappe et seulement m’occuper de mes petites affaires serait plus simple. Mais ça ne me rentre pas dans la tête. Il y a tellement de beaux défis à venir. Avec sûrement le travail qui vient avec! L’usure, les blessures, les frustrations, la fatigue me font voir le côté sombre. Ça va passer parce qu’au fond j’aime ce que je fais et ce que je suis devenu au fil du temps.

Jeune je voulais faire de l’agriculture. Aujourd’hui, je suis devenu un agriculteur. Les messages positifs que je reçois me disant de ne pas lâcher et de continuer notre travail me donnent du carburant. Je dois seulement être patient et « prendre mon gaz égal ». :-)

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Articles récents de Paul Caplette

Commentaires