Enfin de la pluie

Pas de danger que je me plaigne que ça retarde nos récoltes de céréales

Enfin de la pluie qui tombe. Wow! Pas seulement un orage de 60 secondes ou une bruine agaçante qui bouleverse nos interventions en ne laissant que quelques traces dans le pluviomètre. De la vraie pluie. Je crois que c’est la première vraie journée pluvieuse de la saison : 37 mm en une seule journée. Un peu plus que ce qu’on avait reçu au total en 90 jours. Pas de danger que je me plaigne que ça retarde nos récoltes de céréales. :-)

C’était tellement sec qu’on se demandait si nous ne semions pas nos couverts végétaux d’automne pour rien. De la pluie et voilà que nos couverts végétaux bondissent. Ça devrait être excellent comme  timing pour nos haricots secs et le soya. Coté maïs-grain, ça sent le pollen depuis déjà quelques jours. Ajoutons de la pluie au cocktail et l’affaire  est ketchup!

Le temps est grisâtre partout. Pourtant on a le sourire. Sourire content, de soulagement, d’espoir d’une perspective que notre récolte en cours va augmenter son potentiel. On s’y accroche. On rattrape le temps perdu dans le bureau et on s’affaire à préparer les équipements pour retourner au champ. On pourrait en prendre une deuxième de suite sans problème. Quel plaisir pour les oreilles d’entendre la pluie tomber. Ça me rappelle quand je jouais sur le carré de foin sous le bruit de la pluie qui martelait la tôle du grenier. Ça finit par devenir une musique qui provoque le sommeil. Une pluie qui annonce que je peux étirer mon petit roupillon. Un privilège que j’aime bien me permettre une fois de temps en temps. Encore faut-il qu’il pleuve une fois de temps en temps. Profession Agriculteur!

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Articles récents de Paul Caplette

Commentaires