Le vrai printemps

Notre rhubarbe sort de terre et j’ai vraiment hâte de voir notre blé d’hiver se pointer

Ce n’est pas une question de date sur un calendrier. On le sent venir peu à peu depuis quelques jours. Vous me direz qu’une seule hirondelle ne le fait pas, mais nous y sommes. Même si tout est blanc autour, à défaut de voir le sol, on le sent et on sait que tout se prépare en dessous.

Pas le temps d’écrire mon texte ce matin comme à mon habitude, car je profite du sol gelé pour brasser des équipements. Il fait tellement beau qu’il ne me reste que mon chandail sur le dos. Prochaine étape en après-midi, je devrais me retrouver en t-shirt. Au diable le dicton qui dit : En avril ne te découvre pas d’un fil. Ben, on est en mars et j’en profite en masse! Pas de farce, je sens la chaleur et le soleil sur me joues. Une vraie vitamine d’adrénaline.  La marmotte sort de son trou. Yééé! Qui dit printemps québécois sait qu’on aura sûrement un bordée de neige aux corneilles. Tsé la bordée immédiatement suivie d’un soleil radieux qui fait tout fondre en quelques jours, parfois même en quelques heures sous le chant des corneilles… Notre rhubarbe sort de terre et j’ai vraiment hâte de voir notre blé d’hiver se pointer. Ça devrait être bon, mais on se garde une petite gêne avant de trop s’exciter. Au travail, j’essaie de ne pas trop m’énerver pour ne pas faire la même gaffe que l’an dernier et me retrouver avec cinq côtes endolories. J’allonge mes journées, je suis en forme grâce à mon entraînement hivernal, aucune douleur, aucun médicament, je me sens léger et je m’endors sur le divan avant le couvre-feu.

Les pieds dans la bouette au beau soleil, les oiseaux chantent, le gazon commence à apparaître, les fossés descendent et le cours d’eau monte. J’aperçois quelques cyclistes qui commencent leur saison. Ouin, c’est ça le vrai printemps!

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Articles récents de Paul Caplette

Commentaires