Mission Apollo 11

Quelquefois un rêve qui semble un peu fou peut se réaliser si on y met des efforts et quelques sous!

20 juillet 1969. Pour la première fois, des hommes se sont posés sur la Lune réalisant ainsi l’objectif fixé par le président John F. Kennedy. Cinquante ans plus tard, avez-vous une idée quelle puissance d’ordinateur pouvait bien guider ces cowboys de l’espace entassés comme dans une canne de sardines?

C’est quoi le rapport? Quelquefois un rêve qui semble un peu fou peut se réaliser si on y met des efforts… et quelques sous! Des explorations dispendieuses selon certains, mais qui nous ont donné tellement de retombées positives, et ce, jusqu’à aujourd’hui.

Je me rappelle d’une clinique de maïs où nous étions tous entassés dans une salle comme des sardines étouffés par la fumée de cigarette (et oui, dans le temps, c’était permis) à écouter un présentateur nous lancer le défi d’atteindre 200 boisseaux à l’acre dans le maïs. Il est malade qu’on se disait.

Aujourd’hui, plusieurs années plus tard, ce sont des rendements courants sur nos fermes. Nous voilà au Rendez-vous végétal devant une foule record de plus de 600 personnes et on écoute quelqu’un qui nous parle de comment parvenir à atteindre 300 boisseaux. Je retiens surtout que pour atteindre de telles performances, il faut faire attention à une foule de petits détails de base.

Bien connaître notre sol et surtout s’assurer qu’il soit en santé et bien équilibré. Un planteur en ordre et une mise à niveau sur la goutte pour obtenir une profondeur de semis parfaite afin d’obtenir une levée uniforme, et ce, dans le plus court délai possible. Ah oui, j’oubliais : la puissance d’un téléphone cellulaire d’aujourd’hui par rapport à celui qui équipait Apollo 11? Quatre milliards de fois plus de puissance dans ce tout petit appareil. Wow, si on s’en sert intelligemment, on devrait pouvoir décrocher la lune! Nos performances agricoles n’ont pas fini de nous surprendre.

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Paul Caplette's recent articles

Commentaires