Registre de pesticides : check

Notre registre de pesticides est plus qu’un document statique pour répondre à la règlementation, c’est un document de gestion

J’entreprends ma 4e année d’expérience avec notre registre de pesticides numérique directement dans notre téléphone intelligent. J’ai vécu une certaine période d’adaptation entre celui que je tenais jadis sur papier. Maintenant, je ne suis plus capable de m’en passer! Tellement, qu’à chaque année  j’améliore la rapidité de prise des inscriptions en y ajoutant plus de précisions et je me permets même d’ajouter plusieurs détails additionnels qui me permettront de mieux évaluer les résultats par la suite.

En fait, notre registre de pesticides est plus qu’un document statique pour répondre à la règlementation, c’est un document de gestion pour tout notre département de pesticides. C’est probablement l’une des raisons qui nous a poussés à mieux le documenter au cours des 15 dernières années. Aujourd’hui, je peux faire le suivi de la rotation des groupes, calculer les quantités réellement utilisées de chacun des produits en un clin d’œil. J’ajoute des notes sur la direction des vents, leur vitesse, les conditions météo, etc. J’entre même ma quantité d’acide citrique pour équilibrer le pH de notre eau afin d’augmenter l’efficacité de certains produits. Un des gros avantages d’entrer les informations sur une application numérique est que c’est automatiquement synchronisé avec toute l’équipe de travail au champ incluant notre agronome. J’évalue que ça prends environ 3 minutes pour entrer toutes les informations à chacun des pulvérisateurs. C’est rien comparé au bénéfice d’éliminer les oublis et de pouvoir ainsi obtenir des informations beaucoup plus précises.

Aujourd’hui,  je suis assis dans une salle d’attente et je fais des entrées fictives dans mon suivi des pulvérisations, question d’être bien rodé. Eh oui! Ça ne se fait pas tout seul et on doit se monter une façon la plus conviviale possible d’entrer nos données. J’en profite pour vérifier s’il y a des bogues dans mes nouvelles boites de dialogue que j’ai modifiées afin de faciliter la prise d’information pour répondre à la partie règlementaire. Tout fonctionne…registre de pesticides : check!

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Commentaires