1ère coupe millésime 2021 !

1ère coupe millésime 2021 !

*Cette semaine marque la fin de la récolte de première coupe pour les régions plus à l’est de la province. Donc, l’heure est au bilan !

Dans les 3 dernières semaines j’ai entendu du bon, du très bon et du mauvais malheureusement.

La première récolte de foin a débuté hâtivement cette année mais pas avec le même niveau de rendement d’une région à l’autre. Dame Nature n’a pas donné la même chance à tout le monde! De la neige à la fin mai pour certains et déficit hydrique pour d’autres.

Certains endroits sont dans la moyenne de précipitations reçues mais d’autres sont loin derrière avec plus de 70-80 mm d’eau de retard par rapport à la moyenne reçue depuis le 1er avril 2021.

Voici mon petit sondage maison effectué la semaine dernière auprès d’une dizaine de conseillers éparpillés dans la province et même dans l’est ontarien.

Champ en Beauce nord.

Abitibi : environ 50% du rendement habituel, qualité très bonne. Même situation pour la région de Mont-Laurier et les alentours.

Lac-Saint-Jean: On doit regarder la région du Lac Saint-Jean en deux zones: Pour le nord du Lac -Saint-Jean, c’est environ 50% du rendement habituel, qualité très bonne. La 2e coupe tarde à pousser avec déficit hydrique important. Pour la région sud du Lac, les conditions sont jugées normales.

Pour le Saguenay : environ 75-100% du rendement normal. Qualité excellente. La 2e coupe est relancée.

Beauce-Appalaches : Rendement exceptionnel, très bonne qualité. La 2e coupe est amorcée mais certaines graminées semblent être en dormance pour les champs récoltés tôt.

Bas-St-Laurent : la 1ère coupe est complétée. Très bon Rendement, plus que la moyenne. Meilleure que les dernières années, c’est certain ! La qualité semble correcte.

Mégantic : Deux fois plus de rendement que l'an dernier. La qualité est jugée bonne.

Lanaudière : Excellente 1ère coupe, Très bonne qualité.

Centre du Québec : Rendements normaux. La qualité est normale. La 2e coupe, départ lent: la faible pluviométrie est la source du problème.

Montérégie : bon rendement pour la première coupe mais qualité moyenne. La 2e coupe est en déficit hydrique.

L’est ontarien : 1ère coupe exceptionnelle. Qualité très bonne qui a rapidement par contre. La 2e coupe est affectée par la pluviométrie faible. Certains champs où la graminée est entrée en dormance.

En résumé

Rien de scientifique dans tout ça mais juste pour dire que les conditions sont très variables d’une région à l’autre et elle risque de l’être aussi pour la 2e coupe.

On suit aussi la récolte de céréales en vert de près. La situation semble bonne pour ce type de fourrage mais les longueurs de pailles/tiges sont plus courtes qu’à l’habitude étant donné les conditions qu’elles ont subies.

L’état des pâturages suit un peu la même tendance. Utilisez de bonnes pratiques pour pouvoir avoir de l’herbe le restant de l’été :

.fertilisation adéquate et rapide,

.hauteur de sortie un peu plus haute

.adaptez la régie en fonction de la biomasse

.évitez la sur-paissance, etc.

RAPPEL : validez vos stocks ! Autant si vous êtes acheteur que vendeur ! Un peu de surplus d’inventaire, ça jamais fait de mal à personne. Un surplus d’inventaire coûte moins cher que d’acheter des fourrages en hiver ou au printemps.

MAXIMISER LE RENDEMENT DE LA 2e COUPE ! Fertilisation adéquate et rapide.

La saison est beaucoup plus hâtive qu’à l’habitude…ça vous donne une chance de planifier !

Un merci tout spécial à mes collaborateurs !

* Texte réalisé en collaboration avec le Conseil québécois des plantes fourragères. Les propos exprimés dans le texte relèvent toutefois de l’auteur et n’engagent pas le CQPF.

Commentaires