Bonne pratique d’application de fumier sur les prairies de légumineuses

Fertilisation d'une prairie.

*La fin de la première coupe rime souvent avec application de fumier sur les prairies fourragères. L’application de fumier est liée à des bénéfices quant à la performance des prairies : 

  • Répondre aux besoins importants en P et K 
  • Fournis des éléments mineurs S et B 
  • Fournis une source d’azote 
  • Peut augmenter les rendements 

Par contre, si l’application de fumier est mal effectuée, cela peut avoir des effets dommageables sur l’implantation et la survie des luzernières. Voici les bonnes pratiques à suivre à différents moments dans la vie de la luzernière : 

Période d’implantation 

  • Éviter le contact entre la semence et le fumier 
  • Assurer de respecter les règles environnementales
  • Appliquer au maximum 3-4 semaines avant les semis pour les sols sensibles au lessivage
  • Incorporer rapidement le fumier dans le sol, sinon il aura une perte d’azote
  • Attendre au minimum 6 semaines avant d’appliquer une forte dose (40 tons/acre) de fumier contenant du sel et de l’ammoniaque 

Prairie établie 

  • Une trop grande application de fumier aura pour effets d’enrober les feuilles et de réduire les rendements 
  • Éviter d’appliquer le fumier dans des conditions de sol humide pouvant entrainer de la compaction. 
  • Appliquer rapidement le fumier, soit la journée suivant la récolte pour évider de détruire les couronnes des luzernes et entraîner des pertes de rendement. 
  • S’assurer d’avoir un minimum de 30 jours entre l’application de lisier et la récolte de la deuxième coupe. 
  • Ne pas appliquer de fumier en période de sécheresse sinon l’effet de sécheresse sera amplifié à cause de la teneur élevée en sel de certains fumiers. 
  • L’application de fumier lors de la première année de la prairie composée en majorité de luzerne n’est pas économiquement rentable puisque la luzerne n’a pas besoin de l’apport en azote. De plus, l’apport supplémentaire en azote entrainent la croissance des graminées qui fera compétition sur la luzerne et réduira sa persistance. 
  • Appliquer le fumier pour des luzernières de 2e et 3e année pour la proportion de graminées est plus important 
  • Dans le cas de fumier solide, s’assurer que l’épandeur génère de fines particules de fumier 

Bonne application de fumier

*Texte réalisé en collaboration avec le Conseil québécois des plantes fourragères. Les propos exprimés dans le texte relèvent toutefois de l’auteur et n’engagent pas le CQPF.

à propos de l'auteur

Commentaires