Une première fauche très hâtive en perspective !

Une première fauche très hâtive en perspective !

*La première coupe est à nos portes. La récolte de seigle d’automne en vert a même débuté la semaine dernière à certains endroits. Ça fait excessivement longtemps que je n’ai pas vu une première coupe aussi hâtive!

L’enthousiasme des producteurs est plus grand cette année que l’an passé avec un départ aussi prompt, peu de mortalité. Ça augure bien!

Certains champs paraissent bien du chemin mais ont souffert l’an passé et l’année d’avant lors de leur implantation. Il ne faut pas oublier que leurs potentiels sont handicapés. Certains le sont par un système racinaire réduit à cause de la sécheresse de l’été 2020, d’autres par les mauvaises conditions de l’hiver 2019-2020.

CONSEILS POUR BIEN TRANSFORMER CETTE 1ère COUPE EN LAIT

  • La première coupe représente environ 50% du volume annuel. Faucher trop tôt pourrait compromettre le rendement et affecter le coût de production.
  • Un bon ensilage de graminées peut être très efficace pour des vaches laitières de par son contenu en fibres digestibles.
  • Il n’y a pas que la protéine dans la vie pour faire un bon fourrage et produire du lait …la digestibilité de la fibre est le facteur no 1 !
  • Récoltez au bon stade en fonction de ce que vous voulez apporter à la ration. Un seul type de fourrage ne peut convenir à tous les animaux de la ferme pour couvrir convenablement leurs besoins.
  • Faucher assez haut pour maximiser le regain… améliore la qualité de la biomasse récoltée (meilleure digestibilité de la fibre et moins de risque de contamination terre/fumier/lisier), favorise la photosynthèse et minimise l’assèchement du sol.
  • Une coupe franche svp ! Assurez-vous d’avoir des andains proportionnels à la fourragère.
  • Il faut garder les feuilles…donc choisissez la bonne machinerie au bon moment.
  • L’utilisation d’un inoculant pourrait favoriser la conservation et la production laitière.
  • Toujours planifier pour servir du matériel fermenté et stable aux vaches.
  • Le développement de la plante c’est la clef du succès. Un outil comme le Nutri-fourrager peut vous aider pour la prise de décision.
  • Les calculs de degrés-jours pourraient vous permettre de faucher au moment opportun. La semaine passée, Roselyne Gobeil en faisait allusion dans sa chronique.
  • Maximiser les fenêtres de récolte en fonction des champs qui sont prêts s’avère une excellente stratégie de régie selon Joe Lawrence (Spécialiste en système fourrager laitier, PRO-DAIRY). Cela permet de récolter les plantes au bon stade, pour les bons animaux et dans une fenêtre de récolte adéquate car celles-ci sont souvent courtes et peu abondantes.

BONNE FAUCHE !

*Texte réalisé en collaboration avec le Conseil québécois des plantes fourragères. Les propos exprimés dans le texte relèvent toutefois de l’auteur et n’engagent pas le CQPF.

à propos de l'auteur

Commentaires