La récolte démarre lentement aux États-Unis

Le retard dans les travaux est marqué, surtout dans le nord du pays

La récolte à la fois de soya et de maïs a fait ses débuts aux États-Unis mais comme il fallait s’y attendre, un retard est notable dans la progression des travaux. Le printemps tardif et les difficultés dans les semis ont d’ailleurs fait en sorte que la maturité du maïs est la plus lente des dix dernières années. Seulement 43% des cultures sont jugées à maturité contre une moyenne sur cinq ans de 73%, selon Reuters.

Image

Articles connexes

automne, recolte de mais

La récolte de maïs était complétée à 11% en date du 23 septembre, contre 7% la semaine dernière. La moyenne sur cinq ans est de 19% à pareille date tandis que le quart de la récolte étaient complétée fin septembre en 2018. Les États du sud s’en tiraient bien. C’est le cas du Texas (72%), la Caroline du Nord (87%) et du Tennessee (74%). C’était par contre une autre histoire en Illinois (4%), Indiana (8%) et Iowa (2%).

Le département américain de l’Agriculture indiquait lundi que 88% du maïs était denté et 43% à maturité. La moyenne sur cinq ans pour les deux stades est respectivement de 98% et 73%.

La récolte de soya a également débuté. Elle était complétée à 7%, contre 22% en 2018 et la moyenne sur cinq ans de 20%. Seulement 55% des cultures de soya commençait à perdre leurs feuilles alors que la moyenne est de 75% (sur cinq ans).

La récolte de blé suivait son cours en étant presque terminée, tout comme les semis de blé d’hiver qui sont complété à 38%, en ligne avec la moyenne historique.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires