La sécheresse préoccupe le gouvernement

La Financière suit de près la situation concernant le manque de précipitations observées sur l’ensemble du territoire agricole québécois, indique la conseillère en communication et en relations publiques Valérie Beaulieu. Un comité de suivi réunissant des représentants de la Financière agricole du Québec, de l’UPA et du MAPAQ a été mis sur pied. Selon la Financière, il s’est penché sur l’ensemble des cultures pouvant être affectées par la sécheresse. Ce comité s’est réuni le 30 juin dernier et la prochaine rencontre est prévue le 14 juillet prochain. Les constats suivant ont été dressés à la suite de la première rencontre.

  • Un déficit hydrique est observé dans toutes les régions
  • Les principales cultures touchées sont le foin et les céréales à paille
  • Pour le maïs-grain et le soya, il est trop tôt au 30 juin pour faire des constats
  • Pour les cultures maraîchères et les pommes de terre, l’irrigation permet de réduire les effets de la sécheresse

En date du 8 juillet, 1264 avis de dommages étaient ouverts à l’assurance récolte pour cause de sécheresse. Le prochain état des cultures de la Financière faisant le bilan de la situation est prévu le 15 juillet prochain.

  • Nombre d’avis de dommages par culture pour cause de sécheresse
Productions Nombre d’avis de dommages pour cause de sécheresse au 8 juillet
Apiculture – sous-groupe miel 2
Cultures émergentes 1
Cultures maraîchères 41
Céréales, maïs-grain et protéagineuses 1 082
Légumes de transformation 104
Pommes de terre 10
Fraises et framboises 19
Pommes plan B 5
Total 1 264

 

Mme Beaulieu a de plus rappelé que les dommages causés par la sécheresse sont couverts à l’assurance récolte. Des indemnités pourraient donc être versées. La porte-parole a confirmé qu’une telle évaluation des pertes pour la première fauche de 2020 est en cours.

En 2019, la Financière a donné un coup de pouce aux producteurs en difficulté d’approvisionnement de foin. Un avis de dommage collectif avait aussi été promulgué à la suite des dommages liés au gel dans les prairies dans certaines régions.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires