La sécheresse s’installe dans plusieurs régions

La sécheresse s’installe dans plusieurs régions

Les précipitations se font rare depuis le début de la saison des cultures. Plusieurs régions sont en attente de pluie pour donner un coup de pouce aux semis et si les fourragères semblent bien s'en tirer grâce à un bon début de saison, la suite pourrait se compliquer pour les prairies. Une répétition du scénario de 2020 est vue avec inquiétude en raison des nombreux impacts sur les cultures, particulièrement les fourrages et les céréales à paille.

Les précipitations sont en net déficit, selon les données d'Agriculture Canada. Depuis le début avril, il est tombé moins de 150 mm de pluie et même moins de 50 mm dans certaines régions de Lanaudière et de la Mauricie.

Déjà à la fin avril, l'indice de Palmer, utilisé pour évaluer la sévérité des sécheresses, signal que "treize pour cent de la région centrale demeure anormalement sèche (D0) en cas de sécheresse modérée (D1-en jaune) ou de sécheresse sévère (D2-jaune foncé). Cela inclut environ quatre-vingt-huit pour cent des terres agricoles de la région".

La situation n'est pas unique au Canada. Aux États-Unis, les conditions se sont détériorées depuis une semaine, selon le département américain de l'Agriculture. C'est surtout le cas sur la côte est, dont le New Jersey, où l'humidité de surface est considérée "très réduite" pour 100% de l'État.

Image

Cela se traduit par le départ le plus difficile départ enregistré pour le blé de printemps en sol américain depuis les années 2010.

Image

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires