Ligne de temps

Les grains américains en demande

Les réserves de fin de saison aux États-Unis ont diminué plus rapidement que prévu, a rapport le département américain de l’Agriculture dans son rapport mensuel sur l’offre et la demande en grains (WASDE). Cette réduction est due à une plus forte production d’éthanol et des ventes importantes de soya à l’étranger. Les remarques sur les conditions de culture du blé autour du globe laissent présager des difficultés pour le reste de la saison.

Les stocks de maïs ont reculé à 2,112 milliards de boisseaux, sous les prévisions des analystes. Les réserves pour la prochaine saison ont aussi été révisée à la baisse grâce à une augmentation de 75 millions de boisseaux du côté des exportations qui s’enlignent pour être les plus élevées de la dernière décennie. La tendance pour l’éthanol a aussi été révisée à la hausse avec 50 millions de boisseaux de plus pour 2018-19. Les stocks de fin d’année pourraient figurer comme étant le plus faible en cinq ans à 1,577 milliards de boisseaux. Le USDA en a profité pour rehausser les prix du maïs entre 3,40 et 4,40 $US par boisseaux.

Ailleurs dans le monde, la production de maïs a été réduite. C’est le cas au Brésil et en Argentine en raison de la sécheresse. Les stocks mondiaux devraient reculer de 7,586 milliards à 6,090 milliards de boisseaux pour 20018-2019.

Les réserves de soya ont aussi été abaissées par rapport aux chiffres de mai, passant de 530 millions de boisseaux à 505 millions. La forte demande laisse croire au gouvernement américain que la tendance devrait se poursuivre pour la prochaine saison avec une diminution des réserves à 385 millions de boisseaux. Les prévisions pour les prix affichent toutefois une grande marge en s’étalant de 8,75 à 11,25 $US.

Les stocks mondiaux ont pour leur part été relevés légèrement à 3,398 par rapport à  3,388 millions de boisseaux. Les prévisions pour l’Amérique Latine sont demeurées inchangées dans l’ensemble, bien que la production pour l’Argentine ait été réduite de 73 millions de boisseaux. Une quantité à peu près semblable a été rajoutée pour le Brésil

Les stocks de fin saison pour le blé ont monté un peu, tout en restant dans les marges des prévisions du marché à 1,08 milliards de boisseaux. Les réserves devraient toutefois diminuer dans la prochaine saison à 946 millions de boisseaux. Une baisse de la demande et des échanges mondiaux pour le blé pourraient faire grimper les stocks globaux. Ces derniers devraient toutefois être inférieurs de 3% au sommet atteint l’an dernier en raison des soucis concernant les cultures de blé parmi les principaux producteurs mondiaux.

Source: Farm Futures

Commentaires