Les semis américains en retard

Le temps humide retarde les travaux dans les champs

Le dernier rapport du département américain de l’Agriculture a confirmé un retard dans les semis au Sud de la frontière. En date du 21 avril, tous les semis tiraient de l’arrière par rapport à l’an dernier.

Les ensemencement de maïs avaient progressé de 3% en une semaine pour un total de 6%, loin derrière les 12% affichés habituellement à ce temps-ci. Le soya est aussi en retard mais très légèrement à 1% contre 2% pour la moyenne de cinq ans.

Les semis ont débuté dans seulement quelques États. La Louisiane et le Mississippi arrivent en tête avec 16% du soya semé. En Arkansas, 6% des champs étaient ensemencés et de chiffre tombe à 1% pour Kentucky et le Tennessee.

Le blé accuse aussi un retard avec 5% des semis réalisés, derrière la moyenne de cinq ans de 22% pour cette période. La pluie et la neige qui sont tombées cet hiver empêche pour le moment les producteurs d’entrer dans les champs.

La qualité du blé d’hiver semble toutefois au rendez-vous. Le gouvernement estime que 62% des champs sont en bonne ou excellente condition alors que ce chiffre était de 31% à la même date en 2018.

 

Source: Successful Farming, US Grain Council

 

 

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Articles récents de Céline Normandin

Commentaires