Marché des grains: 4e semaine de gains pour le soya

Malgré une semaine mouvementée, les principales céréales ont terminé vendredi dernier sur une note positive. Le blé a terminé en tête alors que le soya a enregistré une 4e semaine consécutive de gains. Les perspectives météo d’ici et d’ailleurs ont été responsable d’une partie des hausses de la semaine tandis que le soya a bénéficié d’une demande soutenue de la Chine.

Les prix ont trébuché en début de semaine en raison des révisions à la hausse du département américain de l’Agriculture (USDA) quant à la production de soya et de maïs. Les analystes anticipaient plutôt un recul en raison du manque de pluie qui affecte le Midwest américain depuis plusieurs semaines. D’autres parts, le temps sec est favorable aux récoltes qui vont débuter dans certaines régions aux États-Unis.

Les préoccupations au sujet de la météo ont toutefois rapidement fait surface. Les modèles météo prédisent en effet un phénomène météorologique La Nina, qui se caractérise par des températures plus fraiches et davantage de précipitations dans l’hémisphère sud. Ce pronostic a pesé sur les marchés puisque l’Argentine et le Brésil se préparent à la prochaine saison.

Le blé a de son côté bénéficié des préoccupations sur le blé en Australie où le temps sec fait craindre sur le rendement de récolte. Le gouvernement australien a réduit ses prévisions sur le rendement du blé à son niveau le plus bas en huit ans. La céréale a également pu compter sur une révision à la baisse des estimations du USDA sur les stocks mondiaux de blé. Bien que se situant toujours à un sommet, ce recul a fait grimper jeudi dernier le blé à son niveau le plus élevé en un mois.

Le boisseau de soja pour novembre, le contrat le plus actif, a terminé vendredi à 9,6875 $US contre 9,6200 $US, soit un gain hebdomadaire de 0,7%.

Le boisseau de blé pour décembre a enregistré un gain de 2,6% à 4,4900 $US par rapport à 4,3775 $US une semaine plus tôt.

Le boisseau de maïs pour décembre a fini la semaine en léger recul de 0,6% à 3,5475 $US comparativement à 3,5675 $US vendredi dernier.

 

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires