Marché des grains: une autre semaine de gains à Chicago

Le scénario des dernières semaines s’est répété, soit un gain des principales céréales sur les marchés en raison du temps sec qui affecte les cultures, que ce soit en Argentine ou aux États-Unis. Malgré une prise de profits ce vendredi, le bilan demeure positif : le soya a atteint son niveau le plus élevé depuis juillet dernier tandis que le maïs, timide jusqu’ici, a résisté. Même le blé a renoué durant la semaine avec ses meilleurs prix depuis plusieurs mois.

Les inquiétudes se concentrent sur les cultures de soya en Argentine, ce pays étant un important exportateur de soya. La semaine dernière, le USDA a révisé à la baisse ses projections de production de soya argentin. Peu de précipitations sont prévues à court terme dans la région. Les conséquences sur les réserves mondiales de soya seraient toutefois compensées par le Brésil où les conditions dans les champs sont bonnes.

La qualité du blé d’hiver aux États-Unis cause aussi des inquiétudes puisque 40% des cultures se situent dans des zones de sécheresse. Bien que les conditions se soient améliorées quelque peu dans la dernière semaine, 36% du pays affiche un déficit hydrique plus ou moins sévère, selon les endroits. La situation s’est détériorée dans l’ouest alors que la pluie et la neige ont apporté un répit dans les régions centrales et de l’est.

Le maïs américain connait pour sa part un regain de popularité grâce au dollar américain qui a atteint un creux de trois ans cette semaine face à un panier de devises étrangères.

La perspective de nouvelles hausses d’intérêt face à une hausse de l’inflation ont aussi renouvelé l’intérêt pour les denrées de base, un coup de plus pour les céréales

Les échanges boursiers prendront une pause lundi pour un congé national aux États-Unis (Presidents Day) et reprendront lundi.

Le boisseau de maïs  pour mars a terminé vendredi avec un gain de 1,5% à 3,6750 $US contre 3,6200 $US  vendredi dernier à la clôture.

Le boisseau de blé pour mars a fini avec une hausse de 1,5% à 4,5775 $US contre 4,4900 $US  la semaine dernière.

Le boisseau de soja pour mars a bondi de 3,9% pour clôturer à 10,2150 $US  contre 9,8300 $US vendredi dernier.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires