Marché des grains: Le soya se remet de ses émotions

Le cours des principaux grains ont affiché un rendement plutôt neutre au terme de la semaine, à l’exception du soya qui a réussi à terminer en hausse.

Après les remous causés par l’imposition de droits de douane par la Chine, la fève avait subi de lourdes pertes. Ces dernières ont été compensées en partie par les chiffres très attendus sur la demande, dévoilés mardi par le département américain d’Agriculture. Malgré les menaces de la Chine, il semble que la demande pour le soya soit toujours forte. Les chiffres de mardi ont atteint les prévisions du gouvernement et du marché. Elles ont toutefois été légèrement décevantes pour le maïs et le blé. La révision à la baisse de la production de soya au Brésil a aussi donné un coup de pouce sur les marchés.

La météo commence à être suivie davantage par les marchés en ce début de saison des semis aux États-Unis. Les semis de maïs ont débuté mais affichent de légers retards puisque le temps est pluvieux et frais dans le Midwest américain. Selon  les observateurs, le retard n’est pas encore suffisamment marqué pour semer l’inquiétude mais il est sûr que les conditions sur le terrain seront suivies de plus en plus à mesure que la saison avancera.

Le blé a déjà profité depuis le début de l’année de conditions difficiles pour s’apprécier. Le faible pourcentage des cultures considérées en bonne ou excellente condition avait alimenté la hausse de la céréale. Tout comme pour le maïs, le froid freine l’avancement des semis de blé de printemps plus au nord. Les réserves mondiales de blé se situent toutefois à un sommet, ce qui a pesé sur le cours. Et contrairement aux États-Unis, il semble que les semis progressent bien en Ukraine, un important producteur de blé.

Le boisseau de soya pour mai, le contrat le plus échangé, s’est apprécié de 2% durant la semaine pour terminer à 10,5425 $US contre 10,3375 $US une semaine plus tôt.

Le boisseau de maïs pour mai a fini vendredi à 3,8625 $US par rapport 3,8850 $US vendredi dernier, un recul de 0,6%.

Le boisseau de blé pour mai a terminé quasi inchangé à 4,7250 dollars comparativement à 4,7225 dollars lors de la semaine précédente.

à propos de l'auteur

Commentaires