Marché des grains: L’incertitude règne sur la demande chinoise

Marché des grains: L’incertitude règne sur la demande chinoise

Les principaux grains transigés à Chicago ont terminé la semaine en hausse mais les acheteurs ont fait preuve de frilosité devant l'absence de transaction provenant de la Chine. Le pays célèbre ces temps-ci le nouvel an chinois, ce qui met sur pause les achats mais lss rumeurs concernant un variant de la peste porcine africaine et les impacts possible sur la demande ont refroidi les enthousiasme. L'appréciation des grains depuis les derniers mois demande aussi des éléments pour étayer la hausse et dans un contexte où l'incertitude s'installe, les cours ont montré de la difficulté à soutenir leurs gains.

La météo a soutenu en début de semaine une poussée du blé qui a atteint son niveau le plus élevé en six ans. Il a par la suite souffert de la montée du dollar, qui nuit à sa compétitivité à l'exportation.

Le soya a également monté pour atteindre un sommet en six ans et demi.Il s'agit d'un neuvième gain mensuel consécutif pour le soya qui a gagné en intérêt sur les marchés grâce à la réduction des stocks et les incertitudes quant à l'État de la récolte en Amérique du Sud, le tout sur fond de demande croissante de la Chine.

Le boisseau de soya pour mai a conclu vendredi à 14,0425 $US, comparativement à 13,7725$ US une semaine plus tôt pour un gain hebdomadaire de 1,5%.

Le boisseau de blé pour mai a terminé à 6,6025$ US grâce à une hausse de 1,7% contre 6,5075 $US vendredi dernier.

Le boisseau de maïs pour mai a fini à 5,4750$ US par rapport 5,4275 $US une semaine auparavant, un gain de 0,7%.

Source: AFP

 

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires