Marché des grains: L’amélioration des conditions mine les prix

Marché des grains: L’amélioration des conditions mine les prix

Plus de pluie que prévu et une situation nettement moins dramatique que ce printemps pour les cultures ont fait leur chemin dans les évaluations des conditions sur le terrain. Conséquence, les inquiétudes formulées dans les dernières semaines s'amenuisent et les prix redescendent pour tenir conséquence de ces améliorations. Les prévisions à plus long terme pour le mois d'août prévoient d'ailleurs du temps plus frais et loin des canicules enregistrées plus tôt en saison, ce qui favoriserait un meilleur développement et rendement dans les champs.

Le blé qui avait grimpé la dernière semaine à la suite des intempéries en Europe et de résultats décevants aux États-Unis a reculé, tout comme le maïs et le soya.

Avec peu de chiffres à se mettre sous la dent la semaine prochaine, des analystes approchés par AFP s'attendent à peu de mouvement dans les marchés pour la semaine à venir. Certains misent même sur une lente glissade des prix jusqu'à ce que le début des récoltes permet d'avoir un meilleur portrait de la situation.

À surveiller également seront les exportations de denrées américaines. Les derniers chiffres ont été décevants et la hausse des prix de transport seraient cette fois en cause.

Le boisseau de blé pour septembre a fini à 6,8400 $US contre 6,9250 $US la semaine précédente.

Le boisseau de maïs pour décembre a terminé à 5,4300 $US par rapport à 5,5200 $US vendredi dernier.

Le boisseau de soya pour novembre a conclu à 13,5175 $US comparativement à 13,9175 $US une semaine plus tôt.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Articles récents de Céline Normandin

Commentaires