Marché des grains: Les stocks pèsent sur les marchés

La surabondance de grains sur le marché nuit à une reprise des cours

La semaine s’est soldée par de légères pertes pour l’ensemble des grains, le marché essayant toujours de digérer les chiffres sur les stocks en place. Les derniers rapports sur les réserves aux États-Unis ont révélé des quantités supérieures aux attentes, des données qui ont fait particulièrement mal au maïs.

Le peu de nouvelles concernant les négociations entre la Chine et les États-Unis ont également nourri les inquiétudes. Les ventes des céréales déçoivent en effet depuis plusieurs semaines et un dénouement dans le conflit commercial permettrait selon plusieurs de relancer les exportations, surtout du côté du soya. Pour l’instant, les analystes s’interrogent à savoir comment les cibles du département américain de l’Agriculture pourraient être atteintes, ce qui plombe pour le moment toute tentative de rebond.

La situation s’est compliquée avec l’annonce d’un rehaussement de la production prévue pour  la récolte de maïs et de soya en Amérique du Sud. La récolte de maïs pourrait atteindre des niveaux record en combinant les quantités produites par le Brésil et l’Argentine.

Les informations sur les stocks avaient occulté depuis le début du printemps les conditions météo difficiles. Les inondations qui se sont produites en mars dans le Midwest ont ralenti les travaux et plusieurs producteurs ont perdu ce qu’ils avaient entreposé dans des silos. La météo est revenue au centre de l’actualité vers la fin de la semaine en raison d’une tempête printanière qui a affecté le centre et le nord des États-Unis, apportant de fortes chutes de neige par endroit. Le blé d’hiver qui affichait une bonne qualité jusqu’à maintenant pourrait être touché par les conditions difficiles.

Le boisseau de maïs pour ma a clôturé en baisse de 0,4% à 3,6100 $US contre 3,6250 $US la semaine dernière.

Le boisseau de soya pour mai a fini la semaine également avec une perte de 0,4% à 8,9525 $US par rapport à 8,9900 $US une semaine plus tôt.

Le boisseau de blé pour mai a terminé à 4,6450 $US comparativement à 4,6775 $US vendredi dernier pour une perte de 0,7%.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires