Marché des grains: Réaction au dernier rapport du USDA

Marché des grains: Réaction au dernier rapport du USDA

Avec la montée des prix des grains dans la dernière année et des stocks décroissants, l'attention durant la dernière semaine s'est concentrée sur le dévoilement vendredi du plus récent rapport américain sur l'offre et la demande quant au grains. Les derniers chiffres étaient d'autant plus attendus que la récolte va bientôt battre son plein aux États-Unis.

La production de maïs a été revue en nette hausse à 380,9 millions de tonnes (contre 374,7 Mt au dernier rapport en août). Quant au soya, les prévisions ont aussi été revues à la hausse aux à 119 millions de tonnes en septembre contre 118 millions en août. Les perspectives de production de blé américain sont restées stables à 46,18 millions de tonnes en septembre, avec une légère baisse des stocks.

Les révisions à la hausse étaient attendues par le marché, qui a d'ailleurs vu le cours des grains décliner dans le dernier mois. Les chiffres se sont également situés à l'intérieur des fourchettes des prévisions des analystes. Les céréales ont donc terminé avec des pertes dans l'ensemble mais ont pris du mieux grâce à une remontée vendredi.

Il y a eu des surprises du côté des surfaces consacrées au soya aux États-Unis qui ont été réduites, ce qui a été à l'avantage des cours de la fève. Les surfaces semées en maïs sont ressorties aussi un peu plus faibles que prévu. 

Le boisseau de blé pour décembre a fini à 6,8850 $US contre 7,2625 $US la semaine précédente. Il s'agit de la plus forte baisse hebdomadaire depuis le 9 juillet avec une perte de 5,2%.

Le boisseau de maïs pour décembre a terminé à 5,1750 $US par rapport à 5,2400 $US vendredi dernier. Le maïs a glissé de 1,2% durant la semaine.

Le boisseau de soya pour novembre a conclu à 12,8650 $US comparativement à 12,9200 $US une semaine plus tôt, une perte de 0,4% pour la semaine.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Articles récents de Céline Normandin

Commentaires