Ligne de temps

Plus de rendements grâce aux cultures de couverture

Les avantages des cultures de couverture ne font plus de doute mais une question demeurait pourtant : permettent-elle d’améliorer le rendement? Selon une étude réalisée par l’Université Guelph, c’est un « oui » sans équivoque.

La chercheure Laura Van Eerd a présenté les résultats de sa recherche sur les cultures de couverture dans le cadre de la rencontre annuelle du Ontario Certified Crop Advisor. Elle s’est penchée particulièrement sur les bénéfices économiques et les rendements des cultures de couverture. Les études ont montré qu’une amélioration statistique de la matière organique du sol avait été noté après sept ans d’utilisation des cultures de couverture. Les systèmes utilisant les légumes ont apporté plusieurs avantages, dont une récolte et des semis plus hâtifs, ainsi qu’une saison de croissance plus longue. Les avantages ont été remarqués toutefois dans une grande variété de systèmes.

Sur 135 parcelles, une seule récolte a enregistré des rendements inférieurs dans l’année qui a suivi la plantation de cultures de couverture. Une hausse du rendement n’est pas garantie : il y a parfois un bon des résultats alors que d’autres fois, la hausse est négligeable.

La chercheure a mis en relief d’autres tests cette fois dans une étude sur quatre ans, où les rendements et la production se sont démarqués. Dans le cas de rotation sur quatre ans avec du maïs sucré, du blé de printemps, des tomates et du maïs-grain, les marges les plus importantes incluaient une culture de couverture de radis oléagineux. La même rotation,  mais avec un mélange de radis oléagineux, s’est placée au second rang au niveau de la rentabilité et du rendement.

Les résultats semblent encouragent pour les grandes cultures de l’est du pays. C’est ce que confirme une méta-analyse regroupant 2400 points de référence mesurant les cultures de couverture et les rendements des cultures pour l’année suivante. Pour les principales cultures que sont le maïs, le soya et le blé, l’augmentation moyenne du rendement a été de 13%. Les rendements dans le maïs se sont améliorés de 16% et de 22% pour le blé. Le soya n’a pas cependant montré de différence en rapport avec les cultures de couverture.

Source: Real agriculture

Commentaires