Tester les mauvaises herbes résistantes aux herbicides

Des tests sont diponibles pour les identifier en cas de doute

Le Laboratoire d’expertise et de diagnostic en phytoprotection (LEDP) offre 16 tests moléculaires pour détecter la résistance de mauvaises herbes à
certains groupes d’herbicides. Ces tests peuvent être effectués sur les mauvaises herbes dès le stade plantule. Il suffit de faire parvenir 10 plantules représentatives de la population suspectée résistante. Le diagnostic sera livré dans un court délai.
Selon le Réseau avertissement phytosanitaire (RAP) , trois mauvaises herbes résistantes sont particulièrement à surveiller sur le territoire québécois en 2019: la
moutarde des oiseaux résistante au glyphosate, l’amarante tuberculée résistante au glyphosate, et la petite herbe à poux résistante aux herbicides du groupe 2.
En 2017, le premier cas de moutarde des oiseaux résistante au glyphosate a été découvert. En 2018, 15 autres cas ont été détectés par le LEDP. Comme la moutarde des oiseaux est difficile à distinguer du canola et des autres brassicacées, un test moléculaire de différenciation des espèces de Brassica est disponible au LEDP.
À l’automne 2017, une population d’amarante tuberculée résistante au glyphosate, ainsi qu’aux groupes 2 et 5, a été découverte au Québec. Cette population est présentement sous surveillance mais d’autres foyers pourraient exister ailleurs au Québec. Celle-ci est extrêmement difficile à différencier des autres amarantes. C’est pourquoi un test moléculaire de différenciation des amarantes est disponible.
La plus répandue au Québec parmi les mauvaises herbes résistantes est présentement la petite herbe à poux, résistante aux herbicides du groupe 2. Près de 30 cas ont été détectés par le LEDP en 2018, de la Montérégie-Ouest jusqu’au Centre-du-Québec.
Le LEDP indique que les tests classiques de détection sont toujours disponibles si le Laboratoire n’a pas le test moléculaire demandé. Il faut alors effectuer la récolte de graines matures plus tard en saison pour en envoyer un échantillon au LEDP.
Source:  RAP

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Commentaires