Une production record de soya prévue au Canada

Plus de soya, de maïs et d’avoine mais moins de blé, d’orge et de canola pour 2017. C’est le résumé qu’a livré Statistique Canada selon l’Enquête sur les fermes qu’elle a mené auprès de 13 300 agriculteurs à la fin de juillet.

Le pays devrait en effet livrer une production record de soya cette année grâce à une hausse de 20% par rapport à 2016. Ce n’est pas une surprise puisqu’une superficie record consacrée au soya avait déjà été annoncé plus tôt cet été avec une hausse de 34,6%. En contrepartie, le blé devrait afficher une production réduite de 19,5% en raison de la sécheresse qui frappe les Prairies.

La production totale de soya se situerait à 7,7 millions de tonnes pour une augmentation de 19,8%, soit un 2e record consécutif après celui de 2016. Le rendement anticipé est toutefois 10,9% inférieur à celui de 2016 à 39,6 boisseaux l’acre. Les producteurs du Québec prévoient une augmentation de 10,6 % de la production à 1,2 million de tonnes en 2017. Le rendement moyen prévu pour la province n’a pas été dévoilé.

Le maïs-grain affiche également une hausse de production avec 3,4% à 13,6 millions de tonnes. Le rendement prévu devrait cependant reculer de 3,3% à 153,4 boisseaux l’acre. La croissance anticipée de la production s’explique par l’augmentation prévue de 7% de la superficie récoltée, qui devrait atteindre 3,5 millions d’acres. Au Québec, la production estimée se chiffre à 3,5 millions de tonnes, une baisse de 6,6% par rapport à l’an dernier en raison d’une réduction du rendement moyen de 11,1%.

La production de blé sera réduite de 19,5% en conséquence de la sécheresse qui sévit au centre du continent nord-américain. Tout comme les États du Dakota du Nord et du Sud aux États-Unis, les provinces des Prairies sont aux prises avec un temps sec qui sévit depuis le début de l’été. La Saskatchewan est la plus affectée des trois provinces. Même si les superficies sont à peu près les mêmes que l’an dernier à 22 millions d’acres, le rendement anticipé est de 20% inférieur. Il devrait se situer à 42,5 boisseaux l’acre par rapport à 53,2 boisseaux en 2016 pour une récolte de 25,5 millions de tonnes.

En ce qui a trait aux autres cultures, l’enquête indique une baisse de 7,1% du canola à 18,2 millions de tonnes, une hausse de l’avoine de 15,3% à 3,7 millions de tonnes et un recul de l’orge de 17,9% à 7,2 millions de tonnes.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires