Après 35 ans, Jean Fontaine a encore des projets d’expansion pour Jefo

Si comme agriculteurs vous ne connaissez pas beaucoup l’entreprise Jefo, ne vous en faites pas. Votre fournisseur en produits d’alimentation animale, la connaît très bien. «Les gens ne réalisent pas l’ampleur de Jefo», explique son président et fondateur Jean Fontaine.

Située à Saint-Hyacinthe, Jefo se spécialise dans l’importation de produits simples comme des vitamines, des minéraux, des enzymes et des acides aminés depuis 35 ans. Elle conçoit aussi des produits qu’elle teste dans ses fermes de recherche et qu’elle exporte ensuite à travers le monde sous sa marque de commerce.

Croissance rapide

Avec seulement une année sur le marché du travail comme agronome, Jean Fontaine a réussi en 1982 à attirer l’attention d’entreprises européennes. Jefo était fondée modestement par l’importation de produits de la Belgique, de la Hollande et la Corée. Toutefois, c’est l’esprit visionnaire et un solide sens des affaires de son fondateur qui a amené l’entreprise à prendre de plus en plus de place sur le marché local et le marché international.

Aujourd’hui, les produits de Jefo sont distribués sur une base régulière dans tout près de 60 pays. Le nombre est sans cesse en augmentation à tel point que le décompte exact est difficile à faire. «La semaine prochaine, je rencontre des gens en Allemagne», raconte Jean Fontaine.

Gérer le changement

Une des raisons du succès de Jefo a été de voir venir le changement. Lorsque l’entreprise a fait le saut vers les produits alternatifs aux antibiotiques en 2000, les intervenants et les agriculteurs d’ici n’étaient pas prêts.

Voici comment Jean Fontaine raconte cette période : «Quand j’ai commencé la production en 2000, ils m’ont dit : “Non! On a des médicaments. Ça va bien. Tout le monde autorise ça. Il n’y a pas de changement.” Mais moi, je disais : “Soyez prêts pour le changement.”»

Et le changement est venu. Entre 2010 et 2015, Jefo a doublé son chiffre d’affaires pour passer à 250 millions$ en raison de la forte demande pour ses produits alternatifs. Et ce n’est pas fini. «Si on ne sait pas s’adapter au changement, on n’a pas d’avenir. Si on ne s’améliore pas, on régresse», explique Jean Fontaine.

Nourrir la planète

«Ce qu’il faut dire aux lecteurs du Bulletin des agriculteurs, c’est qu’on est là, dit Jean Fontaine. Il faut être conscients de notre rôle en tant qu’agriculture de nourrir la nation, la planète. Il faut nourrir le peuple et il faut être de plus en plus efficace. Faire plus avec moins. Comment faire plus avec ce qu’on a? Meilleure efficacité. Meilleure gestion. Meilleure régie. Meilleure hygiène.»

Futur prometteur

À 60 ans, Jean Fontaine ne ralentit pas la cadence. « Actuellement, on a des nouvelles découvertes en recherche qu’on vient de mettre au point, dit-il. Et de nouveaux enzymes qu’on va ajouter. D’autres extraits naturels vont aider à mieux contrôler l’intestin. On travaille fort là-dessus. Et de plus en plus, des clients qui ont commencé à acheter 1 sac, 10 sacs, 20 sacs montent en volume. Au Brésil, la pénétration est intéressante. Des clients ont dit : “La solution la plus efficace, c’est celle de Jefo.” Donc, ça fait boule de neige actuellement. À chaque mois, c’est un record de vente différent.»

Assurer la pérennité

Malgré tous ces succès d’affaires, pour Jean Fontaine, ce dont il est le plus fier, c’est ses sept enfants. Âgés entre 8 et 32 ans, deux, bientôt trois, d’entre eux sont déjà à temps plein dans l’entreprise. À entendre parler leur père, tous ont leur place dans l’entreprise.

«Donc, c’est familial, Jefo, dit-il. J’ai aussi des employés clés qui sont partenaires chez moi. Donc, je suis ouvert au partenariat de mes employés parce qu’il faut assurer la longévité de la compagnie. C’est beau partir un petit empire, mais il faut qu’il résiste à plusieurs générations. Ça, c’est un défi de taille.»

 

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires