Des insectes pour les porcelets grâce à Cargill

Cargill a annoncé avoir signé une entente avec l'entreprise Innovafeed, une biotech française qui permettra d’alimenter 20 millions de porcelets avec de l’huile dérivée d’insectes d’ici 2026. Le montant n'a pas été dévoilé, mais il s’agit d’un contrat « très ambitieux et fondé sur le long terme », selon Clément Ray, le président de la biotech française.

Avec la hausse des prix des céréales et les préoccupations plus grandes quant aux impacts environnementaux, de nombreuses entreprises sont à la recherche de choix différents quant à l’alimentation du bétail.

Cargill et Innovafeed n’en sont pas à leur première collaboration. Les deux entreprises ont déjà signé une entente similaire en 2019, cette fois en farine d’insecte destinée à l’aquaculture, notamment pour nourrir les saumons.

"L'expansion de ce partenariat comprendra plus d'espèces, à commencer par l'utilisation d'huile dérivée d'insectes pour l'alimentation des porcs", ont déclaré les entreprises dans un communiqué conjoint lundi.

InnovaFeed produira l’huile d’insecte dans son usine de Nesle, dans le nord de la France, actuellement la plus grande du monde. La production sera ensuite expédiée à Cargill aux États-Unis pour être incluse dans les produits d’alimentation animale, a déclaré la porte-parole d’Innovafeed.

L'huile d'insecte est riche en acide laurique, un acide gras qui contribue à améliorer la santé intestinale des animaux, en particulier des porcelets, ont déclaré les entreprises.

InnovaFeed a fait équipe avec le négociant et transformateur de céréales américain Archer Daniels Midland l'année dernière pour construire la plus grande usine de protéines d'insectes au monde à Decatur, dans l'Illinois. La construction doit commencer l'année prochaine.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires