L’immunocastration autorisée au Canada

Quatre mois après les États-Unis et après plus de 10 ans d’utilisation dans 60 pays du monde, le vaccin Improvest de Pfizer est enfin disponible pour les producteurs de porcs canadiens, annonce Pfizer Canada.

Improvest stimule le système immunitaire du porc dans le but de lui faire produire des anticorps spécifiques qui ont pour effet d’inhiber temporairement la fonction testiculaire. C’est ce qu’on appelle l’immunocastration car il remplace la castration chirurgicale. Le but est de prévenir l’odeur de verrat dans la viande de porc.

Le produit, aussi connu sous le nom d’Improvac dans d’autres régions du monde, sera introduit au Canada de façon graduelle à travers des projets pilotes. Le but est de faire en sorte que les vétérinaires et les producteurs optimisent l’utilisation de ce produit. De plus, les abattoirs et transformateurs pourront ainsi s’adapter au fait d’avoir des porcs entiers sur les chaînes d’abattoir et de découpe.

Le Bulletin des agriculteurs vous présentait notamment cette alternative à la castration chirurgicale dans l’article Des verrats entiers à l’abattoir, paru en page 23 du numéro d’avril dernier. Suivez ce lien pour lire un extrait de l’article.

Lire aussi: L’immunocastration est une alternative à la castration chirurgicale

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires