La ferme Y. Lampron vendra son lait par Internet

Ce concept zéro déchet voit le jour en Mauricie

La ferme Y. Lampron et fils de Saint-Boniface en Mauricie s’apprête à vendre son lait biologique directement aux consommateurs via un concept novateur.

Le lait sera vendu dans des bouteilles de verre consignées, pré-remplies et distribuées dans des machines distributrices conçues spécialement pour leur produit. Le consommateur commandera son lait en ligne via le site web ou l’application mobile. L’acheteur sera aussi incité à prendre un abonnement pour bénéficier de rabais.

L’idée provient de Guillaume Béland, un bon ami du producteur laitier Alexandre Lampron, copropriétaire de la ferme. L’idée enchante les propriétaires de la ferme qui embarquent dans le projet.

« Selon les distinctions de la ferme, c’est un des meilleurs laits biologiques au Québec », explique en entrevue Guillaume Béland qui a piloté le développement du projet, en collaboration avec la Ferme Y. Lampron et fils et un concepteur web.

Tout doit être planifié : la conception de la plate-forme d’achat en ligne, la machine distributrice unique, la distribution, le concept de mise en marché. Une nouvelle entité a d’ailleurs été créée pour la mise en marché du lait.

La machine est prévue pour récupérer les bouteilles consignées. Le consommateur n’aura qu’à scanner la bouteille consignée et le montant de la consigne (2$) sera déduit de son achat. La bouteille rapportée sera placée dans un support verrouillé.

Le coût du lait est de 5$ pour un seul achat de 1 litre, mais revient à 4,18$ pour un abonnement de 6 litres par semaine. En étant relié par internet à la machine, la ferme saura en temps réel le nombre de bouteilles restantes dans la machine. Ils connaîtront aussi les habitudes de consommation des acheteurs et pourront ajuster leur distribution en conséquence.

Seulement une petite partie du lait des 160 vaches en lactation sera distribué de la sorte. « Au départ, ce sera entre 10 et 15% de la production de la ferme », dit Alexandre Lampron. Pour la ferme, c’est un retour aux sources puisque la ferme qui date de 1858, a déjà eu sa route de lait à Shawinigan.

«Un projet comme celui-là, avec l’achat en ligne, une machine connectée en temps réel, la traçabilité, une communauté d’achat, un membership, le zéro déchet… C’est unique», dit Guillaume Béland. Les premières bouteilles devraient être vendues en juin prochain. Le tout est encore en développement.

Pour en apprendre davantage sur le concept :

https://www.laiterielampron.com

Dans les médias :

Votre laitier 2.0 dans L’hebdo du St-Maurice

Logo de la Ferme Y. Lampron & fils de Saint-Boniface

Pour la vente de lait frais, la Ferme Y. Lampron & fils a revu son logo.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires