Mal aux pieds = moins de gras

Des chercheurs de l’École de médecine vétérinaire de l’Université de Jérusalem en Israël ont observé une baisse du taux de gras chez les vaches qui souffraient d’une lésion à un des onglons.

Cette baisse du taux de gras du lait était de 0,17 % et de 0,22 % pour les tests effectués deux mois et cinq mois respectivement avant le parage des onglons.

Puisque l’acidose subclinique du rumen a été associée à une baisse du taux de gras du lait et la présence de lésions aux onglons, l’évolution du test de gras représente un outil intéressant pour suivre les vaches à risque d’éprouver cette maladie et développer des lésions aux onglons.

Les chercheurs ont utilisé les données de près de 4400 vaches pour la réalisation de cette étude. Le suivi a été effectué sur 11 fermes par des professionnels du parage des onglons.

Ces professionnels ont noté que 8,5 % des vaches avaient au moins une lésion à un des onglons, 3,9 % souffraient de laminite (inflammation des tissus de l’intérieur de l’onglon) et 3,9 % avaient une infection à un des onglons.

Les chercheurs voulaient vérifier si l’évolution du taux de gras du lait pouvait représenter un bon outil pour prédire d’éventuelles lésions aux onglons des vaches.

Source : Journal of Dairy Science, avril 2011

à propos de l'auteur

André Dumont's recent articles

Commentaires