Petit retourneur d’andain à l’épreuve

Le compost de fumier de chèvres laitières de deux mois.

Les producteurs biologiques doivent composter leurs fumiers, mais la pelle du tracteur n’est pas l’instrument le mieux adapté. Cette façon de faire nécessite beaucoup de temps, en plus de ne pas favoriser un compostage homogène, soutient Roland Mittner, dont sa compagnie, Enviro-Technologies Mittner, a importé d’Allemagne, il y a deux ans, le Backhus 14 28.

Peu de retourneurs d’andain ont un format intéressant pour les petits volumes, ce qu’offre son équipement qu’il vend autour de 50 000$. Il offre aussi de le louer ou de faire une démonstration si l’entreprise est relativement près de chez lui, dans les Cantons-de-l’Est.

Roland Mittner retourne les andains au Domaine de Bergeville.

Roland Mittner déplore que peu de producteurs d’ici soient sensibilisés à l’utilisation d’un retourneur d’andain. L’engin peut retourner 500 m3 à l’heure. « En 5 minutes, je fais ce qu’ils font en 3-4 heures avec le loader et la remorque à fumier pour retourner le fumier », dit-il.

Une entreprise située à quelques kilomètres de chez Roland Mittner a commencé à utiliser le retourneur d’andain il y a quelques mois. Le Domaine de Bergeville est un vignoble  en démarrage. La première récolte de raisins aura lieu cet automne. En régie biologique, l’entreprise doit utiliser du compost. Ils achètent le fumier de chèvres certifiées bio qu’ils compostent eux-mêmes.

« Le résultat est vraiment mieux que ce qu’on faisait, raconte Ève Rainville. Avant, on utilisait la pelle du tracteur. Ce n’était pas vraiment un retournement. Maintenant, on peut faire du compost en deux à trois mois. C’est plus homogène. Ça fait deux jours que la température se maintient à 156 degrés F. On n’avait jamais cette température avec la pelle. »

La certification bio demande d’utiliser du compost. «Lors de la visite du certificateur l’an dernier, on s’est fait demander de trouver une solution à notre compost, raconte Ève Rainville. Cette année, on n’a eu aucun commentaire à ce sujet. » Selon elle, l’équipement est trop dispendieux pour être acheté par une entreprise seule, mais une CUMA pourrait très bien justifier l’achat.

Retournement d’andain dans une serre.

Ce retourneur est semblable, mais en version réduite, des équipements utilisés par les municipalités pour composter. Il est aussi possible de l’utiliser dans une serre (voir photo ci-contre). Roland Mittner recommande d’ailleurs de recouvrir le compost d’une façon ou d’une autre pour éviter une trop grande quantité de lixiviat.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires